Derick Watts & The Sunday s’en prennent aux buns des hipsters !

bun d

Quand les hispters trollent… les hipsters !

Que tu sois né avec ton mac sur les genoux ou que, pour toi, tablette rime encore avec chocolat, tu ne peux nier la qualité de l’ultra-connectivité quant à la profusion de l’information. Sonneries, vibrations et pépiements sont autant de nouveaux bruits qui te préviennent que sur la planète web, ça balance, ça se bouscule, et ça tourne plus vite que dans une cour de lycée. Ne reste pas sur ton canapé les bras croisés à te lamenter de ne pas être informé du dernier kilo de je-sais-même-pas-qui, ou du clash twittos sur l’efficacité d’une quenelle; on s’en charge pour que tu restes à la page. Le web en deviendrait presque plus ouvert que ton esprit.

Les hipsters ne peuvent décidément pas vivre en paix dans ce monde de brute. Après avoir été persécuté par le gang anti tatouage parisien et mis au défi par la brigade des Anti Stan Smith, voilà qu’un tout autre genre de détraqués s’attaque à eux – avec humour : Derick Watts & The Sunday , un duo humoristique qui sévit en Afrique du Sud et pas vraiment réceptif  au « mini » bun.

Qu’est ce que c’est qu’un bun ? C’est le terme hipstérien – mais surtout anglais- pour parler de chignon ( vous voyez Tom Cruise dans le Dernier Samourai ou David Beckham ces trois dernières années ? Bon, c’est cette coupe de cheveux qui défraie la chronique.)

Mais ce qui dérange vraiment Derick Watts et The Sunday, ce sont les hommes qui tentent le bun avec le peu de cheveux qu’ils ont sur le caillou. N’ayons pas peur des mots, leur bun de fortune est au comble du ridicule beaucoup trop insignifiant sur leur crinière pour être qualifié de la sorte.

À LIRE :   Richie Hawtin en Afrique du Sud

bun 4

En voiture et avec un complice pour filmer la scène, les deux comédiens ont décidé de traquer ces hommes au chignon microscopique en les délivrant de leur « souffrance capillaire » grâce à leur coup de ciseaux magiques. Vous l’avez compris, ils coupent le -petit- chignon de ces hommes sans armes et sans défenses à qui il reste seulement leurs yeux pour pleurer.

Pour le reste et parce que je ne veux pas tuer le suspense, je vous laisse avec la vidéo hilarante de ces deux comiques en herbe prêts à tout pour mener à bien leur mission, entre stress intense et fous rires à répétition.

Chez Open Minded, on est plus que fan du concept et on espère secrètement qu’ils vont débarquer en France, très prochainement !