Métro ou rue, le tag Made in France

graffiti bears 1994 St lazare

Dizer, Risot, l’art de lacher son blaze

Dans ce qu’on peut appeler le panthéon du graff’ (on va un peu se concentrer sur des français, dont certains officient depuis plus d’une vingtaine d’années déjà) , on a plusieurs styles différents qui se regroupent dans une belle flopée de crews. Là, c’est 6  graffeurs qui nous ont tapé dans l’oeil (depuis pas mal de temps déjà) et qui continuent de le faire. Leurs oeuvres, vous pouvez les mater un peu n’importe où sur Paname ou aux alentours. Le tout est d’y faire attention.

Dizer, Tomek, Bears… À première vue, on part un peu dans le même crew, à savoir VMD (le talentueux Vibro Marker Deluxxx, pour les intimes), qui s’est déjà fait un bon gros nom dans le milieu du fitigra(et qui doit comporter un bon gros bordel de mecs bourrés de talent et de bombes aérosol). Et pourtant, on va aussi chercher des gens dont les graffs sont totalement éclectiques (bon, ça part un peu n’importe où niveau style, en gros), comme Risot (qui pour l’occas’ va faire un peu n’importe quoi de possible et d’imaginable avec son pseudo). On ramène aussi le 90DBC, pour « Dis Bonjour Connard » (ouais, il est marrant celui-là), avec toujours les mêmes Dizer et Bears, et Wire entre autres. En gros on va chercher dans du lourd, de l’ancien comme du neuf, et des mecs qui se sont affirmés comme certains des plus gros précurseurs du graff’ à succès (Dize ou O’clock en tête de liste).

Toujours est-il que c’est le tag qui nous intéresse, et que tous ces types sont passés maîtres dans l’art de balancer leur blaze sur un mur, un train, un métro, ou n’importe quel objet, qu’il soit fixe ou mobile. Bref, ça tague de partout, dans des styles d’écriture qui partent dans tous les sens (comme c’est déjà dit plus haut, mais je kiffe me répéter, c’est dans le thème en même temps), et à des endroits les plus perdus d’Île-de-France (y’a même Beauchamp quoi… Pour ceux qui se demandent où c’est, c’est loin et paumé dans le 95. Bref, la loose.).

On passe par tout niveau tag, et ça fait de l’art, n’en déplaise à ceux qui hurlent à la dégradation de la voie publique (mais qui ne se gênent pas non plus pour faire chier leurs cleps sur les trottoirs), qu’on emmerde (sans animosité aucune, bien entendu !) au passage, accessoirement. Alors vois et ouvre les yeux sur tout ça, parce que les arts de la rue peuvent se trouver n’importe où, même sur le couloir d’un métro. Dize, O’clock, Bears, Wire, Tomek et Risot : voici pour toi, une petite sélection des tags à ne pas louper.

Dize ( Dizer ou Dizaster, jouez pas sur les mots, les trois sont valables) :

graffiti dize 2001 graffiti dize 2004 Nanterre Circus graffiti dize 2007 Clichy

 

 

Wire :

Wire fresque graffiti Wire Tag Graffiti graffiti wire 2007 St Ouen Clichy

 

 

Risot :

Risot Graffiti Rizot graffiti 2013 graffiti rizote 2007 Beauchamp graffiti rizote 2008 Camion

 

 

Tomek :

graffiti tomek 2008 Tunnel metro Paris graffiti tomek 2006 Gennevilliers graffiti tomek 2006 Rhone Poulenc

 

 

O’clock :

graffiti o clock 2007 Canal de l'ourq graffiti o clock 2005 Clichy Train belge 2014 graffiti o'clock

 

 

Bears :

graffiti bears 1992 Colombes Pont de la puce graffiti bears 1994 St lazare Graffiti bears graffiti-bears-2003