Un lieu indispensable de la Crète, Le Café

Les tribulations d’un gaulois en Crète. L’épisode des cafés.

Bourlinguer sous le soleil, suer sang et eau sur les routes sauvages, c’est bien pour découvrir la Crète.

Un point important dans le tourisme, c’est que chacun l’entend comme il le veut.

Dans un club de vacances, il est vrai que l’on peut côtoyer toute sortes de nationalités. De même qu’à la plage des romances peuvent se construire. S’il y a un lieu qui existe partout dans le monde, c’est le café, et si l’on veut rencontrer, connaître et discuter avec des crétois, c’est au café que ça se passe.

Il n’y aura pas de jaloux, il en existe pour tous les goûts. Les fêtards resteront sur la côte Nord. S’ils préfèrent les bars à cocktails et l’ambiance occidentale, ils ne le regretteront pas. Ibiza n’a qu’à bien se tenir !

Pour les familles avec enfants cherchant un endroit calme avec tout le confort, une myriade de tavernes leur ouvriront les bras tout le long des plages. De confortables fauteuils à l’ombre des pergolas ou des tamaris.

De plus, il y a la possibilité, si les pitchounes veulent se baigner, de commander allongés sur des transats posés sur le sable, tout en surveillant sa progéniture. Il est même possible d’y manger. Mais pour cela, mieux vaut la terrasse !

Maintenant, si ton choix est plus de tenter l’aventure en sortant des grandes agglomérations, chaque ville, village, hameau possède au moins un café. Les chaises sont paillées et en bois, le comptoir est rarement utilisé. La salle en elle même n’est en service que l’hiver, ou sous très forte affluence. La vie se passe dehors et le soir.

Certains petits village comptaient jusqu’à trois cafés. Tout le monde était tranquille, ils pouvaient causer de football et de politique ! Dans ces villages, ce sont surtout les hommes qui s’y rendent, les femmes y sont les bienvenues mais se regroupent plutôt chez l’une ou l’autre. Le football ne les passionne guère.

 

On y consomme du café. Le fameux café Grec. Les échanges vont bon train. Jusqu’à 22h, les anciens tiennent la place, car les travailleurs ne viendront pas avant. Et là, la soirée peut commencer. On passe du café au vin blanc (Aspro Krassi) et au célèbre raki. Oui, l’ouso c’est plus sur le continent mais il y en a pour les amateurs ! Pour chaque commande d’alcool, sera servi des mezzés, des assortiments de tomate, fromage,concombre, olives, de la viande grillée ou en sauce, des pommes de terres au four…Pas tout à la fois, bien sûr, le choix dépend de ce qu’a le patron. Tout supplément de boissons aura son plateau de mezzés.

Sous le champ des étoiles, la soirée se prolongera jusqu’à tard dans la nuit. Il est tout à fait possible que les voisins de table entament la discussion, le français et l’anglais sont enseignés au collège. C’est une fierté pour eux de vous en faire profiter.

Encore un effort, la lune brille, les vacances ne sont pas finies, quelques soirées de plus et la rentrée verra le panhellénisme illuminer le monde.

Sur ce, bon apéro !