La crête, légende ou histoire : Les platanes enlacés.

Les tribulations d’un gaulois en Crète : A l’ombre des platanes.

Un sage disait : « Les racines d’un simple végétal peuvent briser une montagne ». C’est vrai !

Kissos, rien à voir avec le groupe Kiss, est un simple village perché à 600 mètres dans les montagnes. Entre Agia Galini, le Saint Tropez du coin et Spili, sur la côte sauvage de Crète.

Une source coule toute l’année au travers de la roche, le paysage est vert, quasi luxuriant. Deux titans multi-centenaires trônent de chaque côté de la place du village. En fait non, ils percent allégrement ce qui n’est qu’une terrasse en béton. Le vieux sage aurait-il raison ?

A voir leurs circonférences, il est clair que ces platanes pourraient conter l’histoire de l’île en remontant jusqu’aux vénitiens. Certain leurs donnent cinq cents ans, la seule certitude c’est qu’ils ont chacun le même âge. Ce ne sont pas les racines que l’on voit (photo 2) elle sont quelques mètres plus bas.

 

La légende pourrait être belle dans ce pays aux mythes innombrables. Il y a forcément un Dieu ou une Déesse, un héros ou un aède qui y est pour quelque chose. En contemplant ces merveilles, les chants viennent de suite : « Une princesse et un éphèbe s’aiment en secret. Le roi Minos, son père veut là forcer à épouser un vieux et cruel prince étranger. A la veille des noces, les deux amants s’enfuient, parcourent l’île de part en part et s’écroulent, épuisés, sur le flan d’une montagne lointaine. Attendrie par cette aventure et voyant ce couple couché à distance respectable, Aphrodite, déesse de l’amour, les changent en platane. Ils peuvent ainsi prouver leurs sentiments purs et vierges en attendant que le temps les rapprochent jusqu’à se toucher les feuilles. Et ce pour des siècles et des siècles ».

Stop aux affabulations. La terrasse en béton fut construite autour. En Crète, on n’abat pas de vénérables ancêtres pour de futiles raisons. Ils auraient pu la briser, cette simple dalle, de leurs puissantes racines. Ils n’en eurent pas besoin. Du haut de leurs cimes feuillues, ces beaux amants purs observent et ombragent les couples de passage. Si les racines d’un simple végétal peuvent briser une montagne, des platanes amoureux peuvent certainement briser des cœurs. Le sage n’avait pas tout dit.