La pâte à pizza au rosé débarque dans vos assiettes !

Parce qu’on n’a jamais assez de rosé en été, il arrive dans nos pâtes à pizza

 

En plus d’être à côté, le rosé est maintenant dans nos assiettes. Et pas dans n’importe lesquelles ! Celles remplies d’une bonne pizza. Non, ce n’est pas une blague ! Le rosé s’invite dans la pâte à pizza.

margarita

Cette recette audacieuse est une création du chef Marco Casolla. Ce pizzaïolo est à la tête de plusieurs établissements dans le sud, dans les alentours de Toulon : La Fabbrica di Marco et Il Parasole di Marco.

 

Marco Casolla veut déconstruire les clichés de la gastronomie italienne. Il ne veut plus qu’elle soit limitée seulement à la pizza romaine, à la lasagne et au tiramisu. Il va donc prendre sur son temps pour se former auprès des meilleurs pour faire de véritables pizzas napolitaines. Puis, quand les bases ont été posés, il a déstructuré la recette pour introduire sa spécificité. Et il a choisi le rosé !

verres de rosé

Le chef a mis au point ce qu’on appelle la « pizza contemporaine » qui élève la pizza napolitaine au rang de gourmet. Ici, le rosé n’est pas incorporé pour le goût mais pour la texture de la pâte. C’est de la « chimie » comme le souligne Marco Casolla. Il explique aussi que « l’alcool augmente la maturation et la digestibilité de la pâte » et que « au bout de dix jours, elle est encore très bonne, c’est incroyable » conclut-il. Tu ne sentiras donc pas la rosé.

pate à pizza

Cette pizza avec sa pâte si particulière est agrémentée d’une crème de fenouil fumé, d’anchois, de tomates séchées, d’aneth et de lamelles de fenouil grillé. L’expérience gustative s’annonce donc des plus inédite.

 

Dans un autre registre, le chef Gennaro Nasti a lui préféré les bulles en mettant du champagne dans sa pâte à pizza. Pour déguster cette recette, on t’invite à aller chez Bijou à Paris.

pizza four

Parce qu’on a jamais assez d’alcool à nos tables (qu’il faut bien évidemment toujours déguster avec modération).