Le bò bún, le plus occidental des plats vietnamiens

Le bò bún, la meilleure des salade de vermicelles

Originaire du Cambodge et du Nord du Vietnam, le bò bún s’est largement popularisé en Occident. C’est grâce à la diaspora chinoise issue du Cambodge que le plat s’est retrouvé en France. Mais les recettes traditionnelles sont bien différentes de celle que l’on connaît aujourd’hui.

bo bun

Même le mot “bò bún” n’est pas fidèle aux noms originaux : “banhsong” chez les Khmers, “bún bò Huế” et “bún bò nam bộ” chez les Vietnamiens. Le nom “bò bún » s’est popularisé dans la région parisienne avec sa recette aux nems et au bœuf. C’est donc un plat inspiré d’Orient mais totalement adapté au goût français ! Heureusement, tout n’est pas aussi extrême que le phorrito, mélange d’une soupe vietnamienne appelée Phở et d’un burito.

Les ingrédients les plus communs du bò bún à l’occidentale sont les suivants : vermicelle de riz, germes de soja, viande de bœuf, porc ou poulet, oignons, concombre, menthe, coriandre, cacahuètes. Le tout est souvent arrosé de sauce nems ou de sauce nuoc mam et parfois de piment, de poivre, de sucre ou de pâte de crevette.

bo bun

De délicieux restaurants et food trucks proposent des bò búns dans tout l’Hexagone. A Paris, le Marais est le quartier idéal pour déguster un délicieux bò bún. Le Song-Heng et le Bo Bun Marais par exemple. Ne néglige pas non plus le XIIIème arrondissement. Pour les non-Parisiens, de nombreuses adresses vous régaleront tout autant aux quatre coins de la France.

Recette

Pour la recette, rien de plus simple : c’est juste de l’assemblage. Aucune excuse pour les flemmards !

bo bun

Ingrédients (pour 4 personnes)

Huile de tournesol

8 nems pré-cuits

1 tige de citronnelle (fraîche ou surgelée)

2 carottes

1/2 concombre

100 g de pousses de soja frais

1 gousse d’ail

500 g de boeuf coupé en lamelles fines (idéalement filet de boeuf ou faux-filet)

Herbes fraîches: menthe et coriandre

250 g de vermicelles de riz frais ou séchés (dans ce cas à faites cuire dans l’eau bouillante comme des pâtes)

Sauces nécessaires: sauce soja, 4 CàS de sauce poisson (nuoc mam), 2 CàS de sucre

Sauces optionnelles: curry, sauce d’huître

Préparation (30 minutes)

bo bun
Sauce

Dans une casserole, mélangez le sucre, le nuoc nam et 2 CàS à soupe d’eau.

Faites fondre le sucre dans ce mélange à feux doux

Laissez refroidir et réservez. Cette sauce servira à napper notre préparation à la fin de la recette.

Bò bún

Réduisez tous les légumes (carottes, concombres) en julienne grâce à un économe

Rincez le soja : faites-le tremper 2 minutes dans l’eau bouillante puis rincez-le pour ôter l’amertume

Tranchez le boeuf en lamelles très fines et le déposez dans un plat

Coupez finement la citronnelle et la déposez sur les lamelles de boeuf

Dans un bol, mélangez 2/3 CàS de sauce soja, 2/3 CàS de sauce d’huître, l’ail coupé en morceaux, 1 CàS de curry.

Versez la marinade sur la viande et mélangez.

Laissez la viande marinée au frais une petite 1/2 heure

Faites bouillir un grand volume d’eau et faire cuire les vermicelles de riz

Pour couper la cuisson, une fois cuite, les plonger dans un grand volume d’eau froide

Faites cuire dans une poêle huilé, la viande marinée en la remuant vivement

Dans une casserole, avec un peu d’huile, faire réchauffer les nems et les égoutter pour leur redonner du croustillant

Egouttez les vermicelles réservés dans l’eau froide

Dans une grande assiette, prendre une part de vermicelles (vous pouvez les faire réchauffer au micro onde)

Y ajouter les légumes crus (soja, carotte, concombre..)

Disposez de la coriandre, des feuilles de menthe coupées grossièrement et du basilic

Disposez les lamelles de boeuf sur le bò bún

Coupez les nems en 3, au ciseau ou au couteau et les disposez sur l’assiette

Saupoudrez le bò bún de cacahuètes grillées et de la sauce préalablement préparée

 

Hmmm, qu’est-ce que c’était bún !