Concrete l’histoire d’une génération formidable !

La Concrete ferme bientôt ses portes, mais reste à jamais marqué dans les esprits et dans les jambes !

Je suis pas du genre à faire dans le drama mais genre pas du tout, si les choses doivent changées c’est que c’est le destin comme ma mère dit tout le temps ! Ca veut surtout dire que quelque chose d’encore mieux arrivera juste après (oui oui nous les iraniens éternels optimistes !) 😀

Mais je me souviens d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre (ma passion aznavourienne déso), une période ou ce bateau venait tout juste d’ouvrir. Quelle gifle ! Il faut savoir que mes premiers « afters » digne de ce nom était à la « Follow me » on y bougeait tous après la fermeture des clubs de l’époque pour s’enjailler sur de la minimale qui me donne mal au crâne quand je la ré-écoute aujourd’hui. Puis plus rien, le néant, Paris était devenu chiant à mourir, on pouvait plus se la coller en journée nul part et encore moins à l’air libre alors quand Concrete débarqua ce fut un réel tournant.

Je me souviens de Pete qui distribuait les pass en soirée, on y allait manger des crêpes, finir mal et surtout rigoler entre nous (Hein Micky, Emile). Concrete c’est aussi l’avènement du Weather le premier festival de musiques électroniques de l’Ile de France. Enfin le premier vrai festival de vrai musique ! On en parlait d’ailleurs avec Brice Lee il y a peu sur Rinse vous pouvez d’ailleurs voir et revoir l’émission ici !

Il restera des millions de choses de cette équipe, que ce soit leurs bonnes humeurs, la programmation musicale de qualité, les shots de Vodka Get 27 (perso je bois que du sky), la disparition de Jean Flute sous ses tatouages, les manteaux 3/4 de Marlo (Wesh c’est un crackhead ou c’est Marlo la bas), les grands cris d’Aurélien, l’accent de Pete, et les vidéos de Brice ! Mais surtout Concrete c’est un nom désormais bien plus qu’un lieu.

À LIRE :   MOBILEE #LETGO : Anja Schneider - Gel Abril - And.Di - Ralf Kollmann

Alors oui il m’est arrivé comme tout bon français qui se respecte de critiquer si et ça notamment le service de sécurité qui se comportait parfois comme des abrutis avec le public, ou le début des SameDimanche ou il y avait 4000 personnes dans le bateau, mais heureusement pour notre monde personne n’est parfait ! Et je le crie haut et fort comme quand je suis bourré et que je t’attrape par l’épaule pour te raconter un truc dont même moi je m’en bats les couilles, quand Concrete reviendra, je reviendrai sauter comme un narvalo derrière le booth sur les sets U.V de AZF, et m’émerveiller sur les lives de Lanark Artefax à Weather.

Parce que finalement comme on le sait tous, rien n’est jamais fini, et tout fini toujours par recommencer !

Love U. Kamb

PS : On se retrouve le week end de fermeture même s’il y a déjà 24 K intéressés rien à foutre on profitera depuis le pont ou un truc du genre !

Event : Concrete Closing ! 

et la photo bonus pour ceux qui ont scrollé jusqu’en bas

Publicités