Astropolis, le festival où il fait toujours bon d’aller.

La nouvelle session d’Astropolis vue par une bretonne

astropolis1

Ce weekend le soleil était au rendez-vous pour cette 24eme édition d’Astropolis. Toute la ville de Brest était en fête, une dizaine d’événements gratuits dans le centre-ville, les parcs blindés, de la musique qui fait groover de partout. On apprécie.

 

Après une crêpe et une bonne pinte de cidre (classique)  on se dit que la journée ne peut que bien commencer. Au jardin Kennedy le crew lorientais Submarine Prøject et ses amis brestois nous font oublier l’heure de la sieste et font même remuer les mamies qui passent.

astropolis2

Et la suite s’il vous plaît ! Direction le manoir de Keroual.

Une entrée en lumière avec tous ces arbres habillés d’ampoules géantes, le son fait vibrer le sol, on sent que la soirée va être folle. Mention spéciale pour les divers espaces détentes avec sièges et palettes (au naturel), les bars à eaux un peu partout, et surtout tous ces bretons déchaînés comme jamais.

astropolis3

D’entrée de jeux, direction LE spot : La cour. La déco scène est virevoltante, le manoir et ses pierres apparentes fait toujours de l’effet, c’est parfait. On commence avec Moody et son mix de haute voltige et on enchaîne avec JASSS et son set techno. On retient l’Astrofloor avec une Nina Kraviz surexcitée et Laurent Garnier aux petits oignons avec son closing de plus de 2h.

À LIRE :   Comment désaouler rapidement et aller au boulot proprement
astropolis4 astropolis5

Une des surprises de la soirée, se cachait sous cette scène tremplin Le Dôme, on y a vu des artistes intéressants tels que 440hz, DA:MU ou encore CZR. Ce dernier avec son set micro / minimal / techno a le sens de la teuf et du groove, c’était une belle expérience.

DAMU_2 CZR_3

Mention spéciale pour la météo qui a fait de Brest une ville où le soleil ne se cachait point au petit matin.

SONIC_CREW_2

Bref Astro, comme toujours, tu as une grande place dans le cœur des bretons. C’est 3 jours de pure folie, l’ambiance est salée, les festivaliers sont en forme olympique et la programmation musicale au beurre. Encore une fois, merci !