La cuisine laotienne pour une explosion de goûts

Moult saveurs dans ta face

Au Laos, la nourriture est chose sérieuse. Lorsque que les gens se croisent, ils se saluent et se demandent rapidement « T’as mangé ? ». Même si on la confond souvent avec la cuisine thaïlandaise ou vietnamienne, la cuisine laotienne conserve ses spécificités culinaires. Tu te doutes bien que le riz gluant et les soupes y ont une place de choix, tout ça agrémenté de piments et d’herbes aromatiques. A voir s’étaler sur les marchés de Vientiane toutes ces noix de coco, bananes, navets sucrés, choux et papayes, on se dit qu’il y a sûrement de quoi risquer ces papilles.

Tam Mak Hoong

Dis bonjour à l’institution laotienne. Cette salade de papaye verte n’est pas faite pour les estomacs fragiles. Les papayes sont pilées avec de l’ail, du citron, du padek (résidus de poissons fermentés) et du piment. La Tam Mak Hoong trouve sa cousine en Thaïlande sous le nom de Som Tam dish.

laos

Khao jii sandwich

La baguette s’est implantée sur le continent asiatique et le Khao pjii sandwich en est la preuve. Sous l’influence française, ce repas est devenu un incontournable de la street food laotienne. On parle ici d’une demie baguette garnie de tomates, carottes, oignons, coriandre et porc puis arrosé de sauce chili. À déguster avec une bonne tasse de café fort, au petit-dej.

laos

Khao piak sen

On te présente l’équivalent du Pho vietnamien. Le Khao piak sen est une soupe de nouilles de riz au bouillon de poulet. On y ajoute volontiers du gingembre, de la coriandre, des oignons, du citron vert et bien sûr des morceaux de volailles. On en a l’eau à la bouche.

À LIRE :   Une map mondiale des goûts musicaux
laos

Le mok

Il s’agit d’abord d’un mode de cuisson à la vapeur qui consiste à enfermer les aliments dans une feuille de bananier. Sinon il désigne aussi un petit pâté de viande ou de poisson, cuit de cette façon, que l’on trouve sur tous les marchés. Il y en a même aux œufs de fourmis, si si. Accompagné de riz gluant faut voir.

laos

Sai oua

La Sai oua est un peu la reine de la saucisse qui met tout le monde d’accord. On en trouve des équivalents en Thaïlande et en Chine. Imagine toi une saucisse de porc garnie d’herbes et racines fabuleuses telles que les feuilles de lime, le galanga,  la citronelle, la coriandre, et les échalottes. Elle possède un petit goût sucré qui laisse même les végés envieux.

laos

 Laap

Autre plat traditionnel, ce hachis fortement pimenté pourrait se traduire par « salade de viande aux herbes ». Sur une base de viande (poulet, boeuf, porc, buffle ou canard), on ajoute des feuilles de lime, des oignons, de la menthe, de la sauce de poisson, des piments séchés et fleurs de bananiers. Difficile de trouver ce plat fadasse.

laos

Bia lao

Impossible de te quitter sans rendre hommage à la bière du Laos. La première bai lao ou (beer lao) fut élaborée en 1973 et est aujourd’hui commercialisée dans plus de 13 pays. Produite à base de riz, elle possède un goût malté et légèrement sucrée.

laos

 

Publicités