Une battle de rap historique en Russie avec ses 27 millions de vues !

Un rap underground repris par les grands médias russes

En août dernier, une battle opposait deux rappeurs russes. Légions en Russie, ce battle a déjà marqué l’histoire en cumulant plus de 27 millions de vues, un record insensé pour une musique encore underground, qui s’offrit cette année une belle couverture médiatique des plus grands médias.

Pendant plus d’une heure, les deux poètes russes du rap, Oxxxymiron et Slava KPSS se sont battus en duel à coup de flow et punchlines incisives. « T’es juste une tendance comme le cloud rap », « T’as rampé hors de ta mère », ou encore « Tu as manqué d’idées avant même de commencer à écrire », les phrases assassines et nombreuses injures ont ravi la foule et également les médias avec plus ou moins de joie, qui se sont emparés de la vidéo virale.

L’une des plus grandes agences de presse russe, RIA Novosti, n’a pas hésité à publier quatre articles et un gros reportage sur ce battle, une grande première pour le rap russe. Selon le média Le Courrier de Russie, « sur les 2000 publications concernant les battles de rap dans la presse russe sur les 12 derniers mois, plus de 800 sont consacrées à cette dernière en date ». Même les politiciens ont eu leur mot à dire, comme un député qui fût outré par le langage grossier, ou le leader de l’opposition Alexey Navalny qui érigea les punchlines en poésie moderne.

À LIRE :   Filles Punk et Snoop Funk

Face aux conversations contrôlées, à la liberté de la presse étouffée, et à l’interdiction depuis 2014 de jurer dans les films, les battles de rap sont devenus l’un des derniers espaces publics pour faire entendre sa voix et ses maux en mots, avec pléthores d’injures à la clé !

Mais qui fût le grand vainqueur finalement ? Pour la première fois, Oxxxymiron perdu la bataille face à Slava KPSS. Ce jeune lion frappa en plein cœur en reprochant à son adversaire sa fuite à l’étranger à de nombreuses reprises. En effet, Oxxxymiron, le rappeur poète habita à Oxford le temps de son diplôme en littérature anglaise médiévale.

Maniant les rimes avec brio et les paroles subtiles, emplies de références russes historiques et culturelles, en citant également des passages de livres, Oxxxymiron est considéré comme l’intello de la bande de rappeurs. Mais cette-fois ci, le jury considéra Slava KPSS bien supérieur. Tous deux continuent à façonner une sous-culture, qui trouva cette fois-ci un écho auprès des médias et d’un large public. Le rap se démocratisera t’il à grande échelle en Russie ou restera t’il le seul bastion underground de liberté ? Rendez-vous à la prochaine battle !

rap