Michael Moore et Prophets Of Rage : ensemble contre Donald Trump

Un morceau et un clip qui défoncent sans pitié Mr. Trump.

 Prophets Of Rage qui s’est fraîchement constitué juste avant l’élection de Donald Trump, continue de remuer les esprits pour faire prendre conscience au peuple américain du bordel que Trump a mis, et va mettre. Avec Unfuck The World, les artistes revendiquent un positionnement anti-Trump.

prophets-trump

On se rappelle du clip de No One Is Innocent, où le portrait de Marine Le Pen brûlait tranquillement sur un bûcher. Dans leur titre La Marine, les deux musiciens s’attaquaient sans vergogne à la candidate du Front National, et n’hésitaient pas à user des grands mots : « Crève, crève, crève, fille de putain, crève ».

One nation
Unification
The vibration
Unfuck the world.
extrait des paroles de Unfuck The World

Pour leur clip Unfuck The World, Prophets Of Rage s’inscrit dans la lignée des français de No One Is Innocent et s’attaque à leur nouveau président : Donald Trump. Prophets Of Rage s’est formé en mai 2016 afin de prêcher la bonne parole, une parole anti-Trump. On y retrouve un joyeux mélange des membres de Rage Against The Machine, Audioslave, Public Enemy, Cypress Hill, et D.J. Lord, pour tout défoncer.

The world is not going to change itself. That’s up to you.

Si le titre Unfuck The World est évocateur, le clip l’est encore plus, mixant séquences filmées lors des lives du groupe durant leur tournée en Amérique l’année dernière, et séquences récupérées sur Internet avec pour principal acteur le grand Donald Trump. En effet, si la caméra est tournée vers l’homme à la touffe blonde peroxydée, c’est car le réalisateur du clip n’est autre que Michael Moore, connu pour ses longs-métrages incroyablement réalistes et violents dont le but est de montrer l’hypocrisie du monde. On lui doit les documentaires Bowling For Columbine, Fahrenheit 9/11 et Michael Moorre in Trumpland, ainsi qu’un autre clip pour Prophets Of Rage, Sleep Now In The Fire. Le documentaire au sujet de Trump sorti en octobre 2016 avait fait pas mal de bruit, d’abord car sa sortie n’avait été annoncée nul-part. De plus, ayant été tourné dans le comté de Clinton County dans l’Ohio, c’est à une foule à fond Républicaine à qui le réalisateur s’est adressé. Forcément, ça remue un peu les esprits !

À LIRE :   Watch The Throne – Paris Bercy 1/06/12

Pas étonnant donc, que ce soit Michael Moore qui pris en charge la réalisation d’un titre qui attaque clairement le président Donald Trump, et toute la me*** qu’il fout. L’armée, la médecine, la nourriture, les violences policières, la guerre, la richesse, les conspirations, la bourse, les banques, etc. Tout y passe, avec une clairvoyance que l’on doit au réalisateur.

The resistance never backing down.

prophets-trump

Prophets Of Rage

Elisa Barbier