Henry Chalfant, retour sur l’âge d’or du graffiti !

Les prémices de la culture hip-hop

Le New-York des années 70 a été le berceau d’une sous-culture qui aujourd’hui inonde le monde et tu sais de quoi je veux parler ! Alors en pleine crise, les quartiers populaires de la ville sont aussi en pleine effervescence et vont donner vie au hip-hop ! L’artiste Henry Chalfant va être un des témoins privilégiés de ce moment, immortalisant plus particulièrement les débuts du graffiti, mais aussi le breakdance ou le deejaying dans les soundsystems naissants ! Dès les années 80, son oeuvre est exposée dans les galeries d’art locales et s’exportent même jusqu’en Europe, grâce à sa collaboration avec la photographe Martha Cooper.

À LIRE :   Pourquoi t'as peur du sperme ? Il ne te veux que du bien !

graffiti

Ensemble, ils signeront le 1er livre illustrant cette période foisonnante et influenceront les jeunes artistes européens, découvrant ce milieu complètement révolutionnaire et presque hors-la-loi. Baptisé « Subway Art« , le bouquin reste un classique indétrônable mais 20 ans après, Henry Chalfant décide enfin de sortir des inédits de ses cartons, réalisés sur le métro de New York dans les années 80. Un morceau d’histoire on te dit !

graffiti

graffiti

graffiti

graffiti

graffiti

graffiti

graffiti

graffiti

graffiti

graffiti

graffiti

graffiti

Etienne Poiarez

Publicités