Une histoire du graffiti à travers Truskool

Truskool, le livre de référence du street Art toulousain

Trente années de graffitis immortalisées en 288 pages grâce au travail d’Olivier Gal. Ce dernier s’est appuyé sur les témoignages du crew toulousain Truskool pour retracer l’histoire du graffiti à Toulouse, le tout, agencé comme une biographie.

C’est dans le milieu des années 1980 que le graffiti fait son apparition sur les murs de la ville rose. Mosquito est l’un des premiers artistes à œuvrer sur les murs de la ville. A l’aube des années 90, la street culture de Toulouse se retrouve dans les terrains vagues du quartier Arnaud Bernard pour vibrer au son et à la bombe de cette nouvelle génération d’artistes.

Le crew Truskool se forme en 1994 et ont moins de mal à poser que les grapheurs parisiens car, on apprend dans l’ouvrage d’Olivier Gal, que les autorités étaient plus tolérantes avec les grapheurs à Toulouse que dans d’autres villes comme la capitale. Après une tournée aux États-Unis subventionnée par Adidas au tournant du millénaire, un rapprochement franco-américain se forme. Certains membres du Truskool sont désormais internationalement reconnus.

À LIRE :   L'histoire d'une lutte pour le respect et l'égalité des noirs.

 

Truskool est un collectif de grapheur, qui a depuis les années 2000, aussi lancé sa marque de vêtements ainsi que son label. Tu retrouveras toute l’histoire de ce crew, ainsi que l’histoire du street art toulousain dans TRUSKOOL, une histoire du graffiti à Toulouse d’Olivier Gal, disponible juste ICI.

Publicités