Du noir, de la techno, et Glasgow : c’est la Blackout

Blackout, la première soirée techno totalement dans le noir à Glasgow.

Nous sommes à Glasgow en Ecosse, devant un vieux bâtiment où se trouve The Glue Factory. Direction la soirée Blackout, où le public passe du jour à la nuit en quelques enjambées. 

glasgow-blackout

Pour la toute première fois, ce sont onze heures de sales boom-boom-boom qui s’enchaînent entre les murs d’un lieu, puis d’un autre, le Joytown Grand Electric. Un marathon-techno organisé par le label Animal Farm de samedi 25 mars 16:00 à 3:00 du matin. Au programme de cette soirée riche en vibrations, la deuxième représentation de l’énigmatique Abdulla Rashim sur le beau et bon label Northern Electronics; un set de Stephanie Sykes suivi du live de Somewhen, originaire de Berlin et ayant fait ses premiers pas avec le mythique label Ostgut-Ton. Pour clôturer cette nuit du 25 mars, c’est le grand Dax J et sa techno profondément puissante qu’Animal Farm avait invité. Un plateau digne d’une soirée au concept ultra-novateur à Glasgow, ville où les lois réglementants les clubs sont très strictes.

À LIRE :   Raleigh Ritchie revient pour un concert d'exception
glasgow-blackout
The Glue Factory à Glasgow

Blackout, c’est une soirée à cheval sur la journée et sur la nuit où le temps s’arrête pendant onze heures. Et à mesure que les personnes entrent, la lumière se fait de plus en plus faible, jusqu’à disparaître dans les abysses de la techno. Pour les organisateurs, cela permet aux gens de se concentrer leur attention non plus sur ce – et ceux –  qui les entoure, mais pourquoi ils sont là : la musique et l’expérience. Les sensations sont décuplées.

glasgow-blackout

Ce n’est pas sans nous rappeler le magistral Berghain, club berlinois où le son commence vendredi à minuit, et s’arrête lundi à midi. Chacun est alors libre de rester cloitré entre les murs de la cathédrale de la techno sans voir la lumière du jour, pendant trois jours. Et ne vous y méprenez pas, ça n’est pas si désagréable…

glasgow-blackout
Le Berghain à Berlin

Elisa Barbier