Logan, l’alcoolique aux griffes d’aciers

Amateurs des Hommes-X, le énième volet est arrivé

Je t’avoue que je n’ai jamais été un grand amateur de Marvels et comics. Bien sûr, je connais Spiderman, Batman, Superman, mais lundi 27 février j’ai découvert l’avant première de Logan. Précisons que pour garder le suspense et ne pas être influencé je n’avais pas regardé la bande d’annonce du film.

Le film s’ouvre sur un type bourré à l’arrière d’une limo entrain de se faire voler ses jantes par des chicanos. Il se réveille, se fait soumettre, mais étrangement, même après divers coups de feu et coups de barres de fer, le protagoniste qui a vraiment l’air d’avoir une grosse gueule de bois se relève. Ma première réaction fut bien sûr : « Pffffff, c’est quoi ça ? n’importe nawak », jusqu’à ce qu’il sorte des griffes de ses mains et qu’il démembre ses assaillants. Là j’ai commencé à tilter que le mec devait être un des mutants des X-Men. On comprend par la suite que le mutant est chauffeur de limousine pour la jeunesse dorée, sans savoir de quelle ville.

Après c’est un peu bizarre, on se retrouve à un enterrement, mais on ne comprend pas vraiment qui se fait mettre en terre, ni qui est cette femme hystérique interpellant le poivrot qui doit finalement sûrement être le héros. Suite à cette scène peu compréhensible, Logan se rend dans le désert pour filer des barbituriques à une étrange créature dans le but de droguer un vieil homme enfermé dans une sphère de métal. Puis, ça devient un peu étrange mais on ne va pas tout raconter.

À LIRE :   Le BOPE: le droit de tuer

En une phrase, c’est l’histoire d’un type qui doit escorter une gamine et un vieillard à la frontière canadienne pour éviter qu’ils se fassent chopper par les méchants.

Non pas mauvais film mais de l’action sans arrêt pendant près de 2h20, Logan est bien réalisé (mais en même temps c’est la moindre des choses pour un studio hollywoodien comme la 20th Century Fox), l’acteur est stylé et l’histoire est prenante mais assez décevante au final car elle laisse présager une énième suite. En gros, allez voir Logan si vous êtes fans des Hommes-X, des films avec de la baston improbable sans arrêt ou si vous avez 2h20 à tuer. Par contre, évitez de le voir à un premier rencard, si tu es hémophobe, ou si les histoires de mutants trop puissants qui se tapent pendant vingt minutes ça t’ennuie.