La cuisine sans frontières des Cuistots Migrateurs

Derrière les fourneaux, Hasnaa, Faaeq, Fariza, Sarah et Rashid ont la toque

Keshke, mantis, muammarah, adas polo, les odeurs et les saveurs se mélangent dans les cuisines des Cuistots Migrateurs. Tabliers noués et sourire aux lèvres, les 5 chefs réfugiés préparent les mets de leur pays d’origine. Venus de Syrie, de Tchétchénie, d’Éthiopie ou d’Iran, ils ont trouvé refuge dans l’entreprise sociale de Sébastien et Louis. Ces deux entrepreneurs de 29 ans ont créé, en février 2016, un service traiteur proposant des repas des quatre coins du monde à des entreprises, des collectivités locales ou des associations.

cuistots migrateurs

L’idée est de changer le regard sur les réfugiés, apporter quelque chose d’optimiste en montrant leurs talents et les aider à s’intégrer. Professionnels ou simples passionnés, les chefs sont recrutés grâce au partenariat avec France Terre d’Asile ou encore l’association SINGA qui aide les réfugiés à trouver un emploi. L’année dernière, les Cuistots Migrateurs ont servi 7 500 repas. « Nos premiers clients étaient sensibles aux questions d’intégration ou du social de manière large, se souvient Sébastien. Le public s’est ensuite élargi uniquement grâce au bouche-à-oreille. »

cuistots migrateurs

Cet été, les Cuistots Migrateurs avaient installé un stand au Petit Bain pour faire découvrir la cuisine syrienne, tchétchène et iranienne. Entre raviolis vapeur à la viande, caviar au poivron rouge et riz mélangé à la viande, légumes et herbes, le buffet était haut en couleurs. Pour l’avenir, Sébastien et Louis espèrent ouvrir leur restaurant à Paris. Pourquoi pas embaucher un réfugié népalais et un autre kurde, deux cuisines à ajouter au menu !

À LIRE :   Fils de putaclic !
cuistots migrateurs cuistots migrateurs cuistots migrateurs cuistots migrateurs cuistots migrateurs cuistots migrateurs
Publicités