Du porno, oui, et féministe !

Zoom sur le travail d’Erika Lust, pionnière du porno féministe

Pornographie et féminisme ne sont pas incompatibles ! Avis à ceux qui grincerait des dents, la compagnie de production Lust Films est là pour vous convaincre. Elle a un slogan qui en dit long sur sa spécialité : « Faisons un porno. Mais faisons-le différemment ! Faisons un film indépendant. » La Suédoise qui en est à la tête, Erika Lust, travaille dans sa société en tant que scénariste, réalisatrice, productrice et écrivaine. Autant de talents qu’elle met au service d’une pornographie alternative.

erika lust

Le féminisme pro-sexe inclut simplement une notion d’égalité. L’objectif tend à ce que les femmes profitent du sexe au même niveau que les hommes, y compris devant un écran ou pendant une scène en ce qui concerne les actrices x. Si Erika Lust est libre et ouverte d’esprit, elle n’a jamais été attiré par la pornographie à cause de son contenu. Cinéphile avertie, le mauvais goût des sites et vidéos pornographiques l’ont dégoûté. Pourtant, il lui suffisait d’un passage érotique dans un film culte et bien réalisé pour l’exciter. De ce constat est né son objectif : faire de la pornographie intelligente, artistique, où la femme ne sert pas seulement à faire plaisir, elle doit en prendre aussi. C’est une vision qui se débat en fonction des préférences mais tout le monde peut se mettre d’accord sur un point : c’est un bon projet, et un projet qui a très vite trouvé du public ! Il faut croire qu’elle n’était pas la seule à se lasser du X mainstream sans qualité

À LIRE :   Confirmer la règle 34 : explorer les confins du porno sur internet
erika lust

Erika Lust a commencé sa carrière pour faire entendre la voix des femmes dans l’industrie pornographique, très masculine encore aujourd’hui. Pour elle, les hommes ne doivent pas être les seuls à mettre sur écran la sexualité. Excédée par ce point de vue d’un genre unique, Erika ne voulait plus de cette inégalité et plutôt que de s’en plaindre, elle a décidé de changer la donne en tournant ses propres films. Des films qui, dès le premier court-métrage, étaient téléchargés par million avant de gagner des prix dans les salons érotiques. Les récompenses s’expliquent par les détails qu’Erika prend elle-même le temps de soigner, tout compte, chaque souffle, chaque geste. Le sexe peut être magnifique, passionné, retranscrit comme telle à l’écran, alors pourquoi le réduire à un acte purement mécanique ?

erika lust

Cette réduction mécanique du sexe est d’autant plus dommage que les films pour adultes peuvent servir de moyens d’éducation pour les jeunes. Le respect, le port du préservatif, des attentes réalistes, le consentement, sont autant de détails qui comptent dans les films d’Erika. Elle estime que nous proposer que du mauvais porno revient à nous nourrir seulement de fast food. Alors, allez donc jeter un coup d’œil au site d’Erika Lust pour manger plus sain. Et vous les premières, mesdames ! 

erika lust
Publicités