Le rap au Japon c’est de la frappe !

Cap plein Est, où le rap nippon mérite une reconnaissance internationale

 

Le hip-hop a débarqué au Japon au début des années 80. D’abord fortement inspiré par le rap US, le genre a trouvé sa propre identité au milieu des années 90, en assimilant les codes pour mieux les détourner et faire preuve d’inventivité. Les futurs grands noms rappent en japonais, et n’hésitent pas à incorporer un soupçon de musique traditionnelle nipponne, de rock ou de métal.

rap

Encore considéré comme un genre underground, le rap/hip-hop ne tardera pas à exploser au pays du Soleil-Levant. Déjà, les concerts se sont rapidement transformés en une foule furieuse de se déchaîner, et lutter contre l’invasion de la j-pop, bien trop édulcorée. Ces nouveaux chef de file balancent leur uppercut sonore contre la pop aseptisée, la société de consommation ou encore leur difficile quotidien.

À LIRE :   Excited Night, l'évènement à ne pas manquer

 

En attendant que leur flow inimitable et fluide traverse les frontières pour s’emparer de la France, petit tour d’horizon des noms à absolument retenir !

KOHH aka le meilleur rappeur actuel (on t’en avait parlé ici)

YDIZZY

 

LOOTA

 

RITTO

 

Solenn Cordroc’h