Kohh, le samouraï du rap japonais

Kohh, le futur grand rappeur

Chiba Yuki, 26 ans, est le chef de file du rap nippon, genre musical qui se déploie intensément sur l’archipel du soleil levant et détrône la pop. Repéré dans le titre monumental et déjà culte de Keith Ape, Kohh mélange le meilleur des sons trap mêlés à son flow japonais frontal.

 

Il rappe principalement sur sa vie et son rude quotidien. Elevé par ses grands-parents, il grandit dans un environnement familial perturbé avec un père qui se suicidât à ses trois ans et une mère toxicomane. C’est cette dernière qui lui proposât de la drogue à ses 14 ans, substance qu’il n’a depuis pas lâché. En hommage à son père, il prit son nom Kohh et se fit repérer à 18ans. Se définissant comme un artiste plutôt qu’un rappeur, il profite également de son temps libre en peignant des toiles surréalistes, tatouant ses amis, ou défilant sur les podiums.

À LIRE :   La musique des resto japonais. Moi j'aime bien ?

 

Loin de s’enfermer dans le rap, il voue un culte à l’art sous toutes ses formes et lui rend hommage en se tatouant par exemple des œuvres de Marcel Duchamp sur son cou. Venant de collaborer avec Frank Ocean, retiens bien son blase Kohh, car sa carrière ne fait que débuter.

 

 

Publicités