Le cannabis et Danny à l’honneur à Hollyweed !

Le temps d’un instant, Hollywood se transforme pour fêter le cannabis.

Le 8 novembre dernier, la douce Californie votait par referendum la dépénalisation totale de la fumette récréative. MAGNIFIQUE NOUVELLE ! Depuis le 1er janvier 2017 donc, les heureux habitants de Los Angeles & co peuvent fumer tranquillement du cannabis sans être interpellés par les forces de l’ordre; de la même manière que l’État de Washington, la capitale fédérale éponyme, le Colorado, l’Oregon et l’Alaska.

Pour fêter cette nouvelle, des habitants de LA ont commis un « acte de vandalisme » durant la nuit du 31 décembre 2016. Le voici :

hollyweed

Et oui. Ils ont osé ! Et on a plus envie de les féliciter que de les blâmer, quand l’on sait que les lettres Hollywood s’étalent sur 106 mètres de long ainsi que 13 mètres de hauteur.

hollyweed

En recouvrant une partie des deux O à l’aide de drapeaux prônant la paix et l’amour (OUAIS!), les personnes à l’origine de cette action ont transformé les O en E pour former le mot « weed« . Pas besoin de te préciser ce que cela signifie ! Respect les potes.

En 1975, Danny Finegood et ses collègues sont alors étudiants en art à l’Université de Californie. Ils sont aussi les heureux bénéficiaires d’une réduction des sanctions liées à la consommation de cannabis dans leur état… Et devine quoi. Ils honorent cette décision en calant 2 bâches noires sur les O de Hollywood pour écrire « Hollyweed le 1er janvier 1976. BIM !

À LIRE :   L'ecstasy est-il plus fort aujourd'hui qu'il y a 20 ans ?
hollyweed
1976

Selon le Times, ce petit gars a réalisé d’autres performances drapées à Hollywood. En 1976 pour Pâques, il transforme les panneaux en Holywood; en 1990 en réaction à l’enquête parlementaire de l’affaire Iran-Contra, Danny Finegood écrit Ollywood; et c’est en écrivant Oil War qu’il proteste contre la guerre du golf en 1990.

hollyweed
Holywood à l’occasion de Pâques

Malheureusement, il meurt en janvier 2007 d’un myélome, un cancer qui s’attaque aux globules blancs à l’origine des anticorps, produits par la moelle épinière.

On a comme le pressentiment qu’en plus de fêter notre chère weed, la transformation d’Hollywood en Hollyweed serait un hommage rendu à l’audacieux Danny Finegood décédé il y a tout juste 10 ans. Non ?

 

Publicités