Les fêtes de Nouvel An les plus foireuses

Ah ces 31 hasardeux…

nouvel an

Il y a les fêtes de fin d’année qui laissent des souvenirs impérissables pour de bonnes raisons… Et puis il y a celles qu’on préférerait oublier: ambiance pourrie, accidents, imprévus… Au hasard de la soirée ou après une organisation qui laisse à désirer, un 31 peut finir à l’hosto ou chez les flics. Alors on t’as sélectionné le pire des témoignages du Nouvel An, un petit guide de survie à retenir.

Finir avec sa famille devant la télé

A part si tes parents ressemblent à ça:

nouvel an

… Evite le 31 en famille même en cas de lapin de dernière minute. Tu risques de finir devant Les enfants de la télé pour voir des bêtisiers à moitié drôles ou que tu as vu passer sur la toile des dizaines de fois. Pire, Le plus Grand Cabaret du monde ou une partie de jeux de société et là c’est l’ambiance pourrie assurée. Faire la fête avec ses amis coûte que coûte: la base.

nouvel an

Les voyages les soirs du 31, ça s’organise!

nouvel an

Bon, t’as pas pu prendre de congé, tu sors du travail le 31 décembre à 18h… Il te reste quelques heures de train avant d’arriver au super chalet loué par tes potes dans les Alpes… C’est faisable, mais s’il faut compter sur la SNCF, disons que le risque 0 de se retrouver bloqué dans un train entre Paris et Chambery n’existe pas. Bonsoir les 12 coups de minuit devant ta box de survie gentiment distribuée par les agents pour te faire patienter et les messages festifs de tes potes ivres qui ne t’attendent plus. A retenir: voyager un soir du Nouvel An, c’est risqué.

Warning: le bouchon de champagne…

nouvel an

Se prendre un bouchon de champagne dans la gueule et finir à l’hosto, c’est con pour un soir de fête. L’expliquer à ton assureur, c’est encore plus embarrassant. Rigole mais les bouchons de champagne sont de véritables dangers. Ils représentent l’une des causes principales d’accidents les soirs enivrés: 1000 à 1200 accidents par an, un projectile propulsé à 40km/h… Pour peux qui finissent dans l’oeil: cocardimplosion ou perte de vue, au choix. Donc au moment fatidique: tête baissée, position de sécurité, on est jamais trop prudent.

À LIRE :   Ron Morelli revient avec un nouvel album

Prendre l’ascenseur ou pas

nouvel an

6 étages sans ascenseur pour rejoindre tes potes, avec un caba rempli de bouteilles, ça force la paresse. Mais à quelques heures des 12 coups de minuit, autant ne prendre aucun risque. Pas de réseau ou pas de batterie, des potes trop bourrés qui t’oublient, un service de dépannage en sous effectif ou saturé pour l’occasion et te voilà bloquer pour un temps indéterminé… c’est terriblement vexant! Moralité: prends les escaliers!

Prévenir ses voisins ou finir au poste

Tu veux inviter tout ton réseau chez toi et faire la fête jusqu’à l’aube: excellente idée! C’est tellement plus sympa que de finir dans un club qui te prendra 30 balles pour écouter NRJ… Prévois alcool, ou autres gourmandises selon le goût de tes convives, des basses prêtes et branchées, du bon son, de quoi manger pour éponger… Et surtout: préviens tes voisins, surtout si ton immeuble est bourré de familles. Car le Nouvel An ne donne aucun droit particulier en matière de tapage nocturne. Les flics à ta porte avec des dizaines de personnes bourrées derrière toi, pour peu que quelques substances illicites trainent dans l’appart’… Il y’a très peu de chance que ça se termine comme ça:

nouvel an

Le plus probable, c’est plutôt …

nouvel an

Donc dernier conseil avant le début des hostilités: un petit mot dans la cage d’escalier, histoire de rendre tes voisins plus conciliants, ou encore mieux, invite-les !