La cuisine de Puerto Rico n’est pas comme les autres !

 

Entre cochon, langouste et bananes, les portoricains ont de l’imagination en terme de cuisine.

cuisine

Avec ses 8 870 km2 où vivent un peu plus de 3 500 habitants (en 2014), Puerto Rico est une île qui a pas mal de belles choses à revendre ! Découverte par Christophe Colomb en 1493 lors de son deuxième voyage, la petite île est colonisée par les Espagnols dès 1508. Le 10 décembre 1898, le traité de Paris est signé entre les États-Unis et l’Espagne, laquelle cèdera alors Puerto Rico pour 20 millions de dollars, ainsi que Cuba et les Philippines. Aujourd’hui, Puerto Rico est un État libre mais toujours associé aux USA, où l’Histoire joue un rôle extrêmement important dans la constitution de l’identité de l’île.  On y trouve des influences africaines, amérindiennes, espagnoles et américaines qui rendent la cuisine particulièrement incroyable & délicieuse !
Petit tour d’horizon des assiettes à la sauce ensoleillée.
La nourriture métissée que les portoricains ont pour habitude de travailler est majoritairement composée d’ingrédients que nous, Européens, n’utilisons jamais (ou très peu). Les bananes plantains, les fruits tropicaux et le yampee font partie des aliments présents outre-Atlantique très peu courants en France, mais pourtant si bons !
Bref. Il y a vraiment beaucoup de plats inconnus au bataillon qu’on aimerait te faire découvrir, mais comme il fallait faire un choix, nous avons décidé de parler des mets ULTRA-typiques allant des sauces aux plats.

cuisine
Morceaux de bananes plantains frits

Les sauces
L’adobo est une sauce au poivre, origan, ail, sel, olive et jus de citron très souvent utilisée pour agrémenter les plats et les entrées.
Le sofrito est encore plus utilisé, et est une sauce à base d’oignons, d’ail, de poivre brun, d’huile d’olive et d’aneth. Hop, la photo, c’est cadeau.

À LIRE :   Un beignet à la crystal meth peut te conduire en prison
cuisine
Sauce sofrito aux oignons, ail, poivre, huile d’olive et aneth

Les entrées
Pour ce qui est des entrées, il y a les bacallaitos, les sorullitos, les empañadillas, la sopon de pollo con arroz, la dopa de garbanzos, les alcapurrias, etc. OUF. Tu n’as rien suivi ? Normal ! Retiens que les bacallaitos sont des morceaux de bananes plantains frits, les alcapurrias sont des petits beignets fourrés à la viande ou au crabe (enrobés d’une pâte de banane verte et de racine de taro), et les bacalaitos frigos sont des sortes d’accras de morue.
Ça, c’est la base de la base, DE LA BASE .

cuisine
Bacallaitos fritos : accras de morue
cuisine
Alcapurrias : beignets fourrés à la viande et enrobés de pâte faite de pâte de banane et de racine de taro

Les plats
Ensuite, ce sont sur les plats que les portoricains se font vraiment plaisir !
La sopa de cebol, une soupe aux oignons et au fromage ressemble carrément à ce que l’on peut trouver chez nous; le sancocho est un ragoût de boeuf au chili, oignons, ail, pommes de terre, olives et coriandre (mmmmh, miam mioum); el lechón asado est un beaaaauuu cochon entier cuit à la broche puis recouvert avec amour de jus d’orange. Ensuite, Babe est enduit d’une pâte à base de graines achiote pour enfin être mangé à la sauce ail et plantains.

cuisine
Sopa de cebol : soupe à l’oignon et fromage
cuisine
Sancocho : ragoût de boeuf au chili, oignons, ail, pommes de terre, olives et coriandre

La langouste est très souvent mise à l’honneur dans les assiettes du Puerto Rico, de la même manière que le poulet et le poisson, comme tu as dit le constater. Par exemple, l’asopaos est une soupe avec du riz et de la viande (au choix); le mofongo est un plat composé de plantains vertes ou de yucca frit (aussi appelé manioc) et d’une viande; el pastelón de carne est une sorte de gâteau plein de viande, de jambon et d’épices. Pas très sexy comme ça, mais plutôt kiffant.  😉

Allez, au boulot !
Publicités