Le job out : envie de changer de vie ?

Après le burn out, le bore out, voici le job out

Le bateau de l’emploi prend l’eau. Face à la paupérisation du travail et les pressions et contraintes inhérentes au monde de l’entreprise, certains employés renoncent à leur job et se reconvertissent vers un métier porteur de sens. Faut-il être vraiment fou ou naïf pour plonger dans le bain de l’emploi instable ?

job out

 

Face aux entreprises vieillissantes, ne se réinventant point pour accueillir la nouvelle génération, elle s’exode vers de nouvelles horizons où le CDI est loin d’être une obligation. Les auto-entrepreneurs créatifs sont en forte émergence, conscients que le travail à l’heure actuelle est un concept en perdition. L’argent n’est pas toujours une finalité en soi alors ils privilégient un poste inspirant aux valeurs humanistes.

À LIRE :   Generation Wealth, le documentaire percutant sur la richesse aux USA
job out

 

Se réaliser, vivre sa vie plus intensément, prendre du temps pour soi, certains envoient tout valser et explorent le monde à la recherche d’un frisson d’aventure. D’autres préfèrent se satisfaire d’un emploi plus conforme à leurs valeurs. Le projet Switch Collective fondé par deux jeunes entrepreneuses Clara et Béa, propose d’effectuer calmement un bilan pendant 6 semaines. Rien ne sert de se précipiter et de quitter sa tour d’ivoire pour une bergerie dans le Larzac. Bien souvent, les changements s’effectuent en douceur. Une autre entreprise, Fuyons la défense, expose des offres d’emploi inspirantes en France et à l’étranger. Le job out, une étape à envisager avant le burn out.

 

A quand le grand saut ?