Felipe Pantone : l’artiste hypnotique et hyperactif

Entre Taiwan, la Californie, et Miami, Felipe Pantone ne s’arrête plus.

pantone

On n’arrête pas de t’en parler, tu l’as bien vu ! Mais on aime tellement ce qu’il fait qu’à chaque fois qu’il sort une nouvelle pièce, c’est clairement OBLIGÉ qu’on la partage avec toi.
Plus besoin de présenter Felipe Pantone, l’artiste-graffeur-peintre argentin qui signe du blaze « PANT« . Son but : s’extraire des normes du graffiti en réalisant des pièces relativement immenses à l’esthétique inspirée de l’art cinétique et d’Internet. Ce qui donne des pièces psychédéliques, aux couleurs ultra-saturées, à la limite de le l’épileptique !

L’esthétique ultra-moderne de ses réalisations lui a permis de totalement se différencier de la « masse » de street artistes, et d’affirmer un style affranchi. Sur les murs où Felipe Pantone passe, les formes et les lignes fusent à toute vitesse dans le turfu.

À LIRE :   Les glaces qui ne mettent pas l'eau à la bouche !

Le mois de novembre a été très riche pour Felipe Pantone, avec un mur réalisé de concert avec le design d’un skate en Californie; tout un pan d’un club à Taïwan; et surtout, SURTOUT, une participation aux Goldman Global Arts, un festival dédié au street-art à Miami. On te laisse admirer tout ça, comme d’habitude.
On ne s’en lassera donc jamais !

À lire, nos précédents articles sur Felipe Pantone :
celui-là
& celui-ci 

pantone
Goldman Global Arts à Miami
pantone
Long Beach
Publicités