Tenue correcte exigée !

Quand le vêtement fait scandale

Dès le 1er décembre aux Arts Décoratifs de Paris, l’exposition Tenue Correcte Exigée révèle les interdits et transgressions vestimentaires du XIVe siècle à nos jours. Pas moins de 400 vêtements, accessoires, portraits et caricatures relatent les infractions au mauvais goût vestimentaire.

tenue

 

Du concours de bikini dans les années 1940 au plus récent défilé de Rick Owens laissant entrevoir l’entrejambe masculin, les scandales ont toujours chiffonné le cours de la mode. L’exposition construite en triptyque, le vêtement et la règle, est-ce une fille ou un garçon? et la provocation des excès, apporte un éclairage sur ce que nous portons en remontant le fil de l’histoire.

tenue

 

Jugés provocants, bon nombre de vêtements, plus ou moins acceptés de nos jours, s’affranchirent des normes, et se rebellèrent contre la sobriété et discrétion. Le smoking pour femme popularisé par Yves Saint-Laurent, le baggy du milieu carcéral ne soulèvent plus de vives critiques alors qu’ils ne correspondaient nullement à l’esthétique normée de leurs temps. La prochaine étape de démocratisation sera sûrement l’appropriation des collections unisexes, déjà présentes sur les podiums des défilés.

tenue

 

Trop court, transparent, long, moulant, sombre, le vêtement transgresse la mode et s’expose sous les feux des projecteurs du musée Art Décoratifs à Paris.