Une femme voilée dans les pages du « Playboy »

L’objet du scandale : une musulmane voilée dans le magazine Playboy

Après avoir cessé de publier des photos de femmes entièrement nues, le fameux magazine érotique abandonne pas à pas ses traditions vieilles de 63 ans. La journaliste américaine d’origine libyenne, Noor Tagouri, fera son apparition toute habillée et voilée dans l’édition d’octobre du Playboy.
capture-decran-2016-09-28-18-26-41

La journaliste américaine âgée de 22 ans d’origine libyenne, Noor Tagouri, apparaît dans l’édition d’octobre dans un article intitulé « Les renégats », et qui se focalise sur des hommes et femmes « qui risquent tout – même leur vie – pour faire ce qu’ils aiment ». Un article qui livre autant de louages que de critiques.

« Je sais ce que c’est que de voir l’histoire de notre communauté distordue et exploitée dans les médias », a-t-elle expliqué à Playboy, résolument tourné vers du contenu moins provocateur et sensuel. Actuellement, la femme travaille pour le réseau de vidéos d’informations Newsy et veut devenir la première journaliste « à hijab » de la télévision américaine. L’apparition de cette femme, devenue une icône aux États-Unis et suivie par plus de 155 000 personnes sur les réseaux sociaux, dans le Playboy a été saluée par beaucoup comme une avancée, quand d’autres l’ont très vivement critiquée.

Et ce n’était pas sans un coup de gueule du magazine en ligne The Muslim Vibe, qui juge Playboy « synonyme de pornographie transforme les femmes en marchandise et les sexualise à outrance, depuis des décennies ».
À LIRE :   Riders of the Well of Death : l'amour du risque