Les bars tranquilles de Tokyo ou pas

bar tokyoManger du comté et du jambon de Bayonne à Tokyo, c’est possible !

Tokyo est une ville totalement folle où vous pouvez passer chaque soir dans un délire différent. Tour d’horizon de notre top des bars cools :

bar tokyo

Coincé dans un sous-sol (c’est habituel à Tokyo), vous tomberez rapidement sur une reproduction grandeur nature edition limitée d’Han Solo dans la porte de Carbone, entouré de tous les objets collectors détenus par le propriétaire du bar (au choix : une main et une tête de terminator, une réplique du casque de Kilo Ren, un sabre laser édition limité, les répliques des différents costumes de Star wars …).

Le tout sur fond de film (sous titrés japonais évidemment) qui passent sur un retro, vous pourrez déguster votre pizza et un verre de « Lord of the ring » tranquillement en fumant votre clope. Comme à la maison. Le bar n’est pas cher en plus.

bar tokyo

Une prison, un hôpital, des gens habillés en zombie qui vous servent. On y est, vous êtes dans un bar vraiment cool. Pensez tout de même à ne pas y aller trop tard, c’est souvent plein après 20H. À croire que les uniformes (même maculés de sang) excitent la population locale, allez savoir pourquoi.

  • La jetée (Quartier de Golden Gai)
bar tokyo

Pour les plus cinéphiles d’entre vous, morceaux d’histoire (tous les grands réalisateurs sont passés prendre un verre là) de la culture, tenu depuis 40 ans par la même – encore jeune pour son âge – dame.

Elle parle assez bien Français, elle a connu personnellement Scorcese, nous a parlé de Despleschins qui est venu la semaine dernière, explique que finalement La Famille Bélier est un film indigne de l’idée qu’elle se fait du cinéma hexagonal.
Non, effectivement, ici vous ne venez pas pour les 5 minuscules mètres carrés de l’endroit mais plus pour l’ambiance intemporelle, les signatures sur les bouteilles de Whisky (Gomez, Tarantino, Scorcese …) et les éléments de décors propres à un cinéma quasiment disparu, celui de l’époque de Belmondo. On est au Golden Gai à Tokyo, l’ancien quartier des prostitués, tout ceci est improbable.

Et puis madame sert du jambon de Bayonne et du comté, ce qui est rare à Tokyo admettons le.

bar tokyo

Vous pénétrez tranquillement dans un sous sol de Shibuya (le quartier le plus animé de la ville), lorsque soudain, derrière une porte en fer banale, se cache un labyrinthe, un bar et des cachots. Reçus par Frankenstein et sa femme, vous pourrez tranquillement déguster des cercueils en chocolats et des tubes à essais fluorescents pendant que des types habillés en monstre tenteront de vous faire peur. Au contraire de l’Alcatraz, ici vous êtes dans une obscurité partielle, on est moins dans le délire de la démance d’un hôpital psy mais plus dans l’esprit prison dans le fin fond d’un pays de l’est. Nuance.


À l’apogée du WTF se trouve le Robot Restaurant, bâti à coup de millions pour un excentrique Tokyoïte il y a maintenant 5 ans, vous allez payer à prix d’or un spectacle complètement hors du commun et délirant, surfant sur la majorité des gros clichés éculés sur le pays. Volontairement provocateur, le spectacle tranche avec la vie parfois très cadrée des sararimen en costume présent majoritairement avec les touristes dans le public.

bar tokyo

Pour ceux qui aiment les robots et les japonais(es) boutonneux, allez faire un tour du côté du bar Gundam (Akihabara), vous serez reçu dans une ambiance robotique et kitsch à souhait. Un bon moyen de boire un café en dehors des Starbuck pour avoir du wifi correct. Vaut le détour aussi pour le décor lui même, très travaillé quoi qu’on en pense.