Le Velvet Underground s’expose à la Philharmonie en mars

velvet underground

Une exposition dédiée au Velvet Underground dès le mois de mars à la Philharmonie de Paris

Le groupe de New York, dont la durée de vie n’a été que de quelque cinq années qui auront fait de lui un mythe, sera mis à l’honneur à la Philharmonie de Paris dès le 30 mars 2016 à l’occasion de « The Velvet Underground. New York Extravaganza« .

Après le succès phénoménal de son exposition sur David Bowie en 2015 et l’annonce d’une rétrospective monumentale sur les Rolling Stones à la Saatchi Gallery de Londres cette année, la Philharmonie de Paris décide quant à elle de mettre en avant cette année le groupe new-yorkais légendaire du Velvet Underground, à l’occasion d’une exposition qui se déroulera à partir du 30 mars prochain, et ce jusqu’au 21 août 2016.

lou reed john calevelvet underground

Le parcours proposé lors de l’événement sera fondé sur l’ère de bouillonnements créatifs dans laquelle est né le groupe, sur fond de drogues, de sexe, et surtout d’un rock’n’roll grésillant on ne peut plus novateur pour l’époque, initié par Lou Reed et John Cale, sublimé par la voix grave de l’allemande platine Nico sur le fameux « album à la banane » et adoubé par le pape du Pop Art et de l’underground Andy Warhol.

À LIRE :   Quand le plus grand festival d'électro conquiert le monde
lou reed john cale velvet underground

Comme le dira plus tard Brian Eno : « Il n’y a peut être que 1000 personnes qui ont acheté le premier album du Velvet Underground, mais chacune d’entre elles a ensuite fondé un groupe».

Et pour cause, si le groupe s’est laissé entrainer dans les plus sombres méandres de la création, nageant toujours à contre-culture et s’éteignant rapidement à l’orée des années 1970, son ombre n’aura de cesse de planer sur ses successeurs, clamant toute son influence sur la pop music, de Iggy Pop à David Bowie, en passant par Nirvana, ou encore The Brian Jonestown Massacre.