Le freeganisme : des plats de chef pour une bouchée de pain

Youtube Follow Openminded

 

freeganisme

La nouvelle tendance food : le freeganisme

Le freeganisme est le mouvement food qui va faire fureur cette année. Venu de New-York, il a pour but de lutter contre le gaspillage alimentaire. Le restaurant parisien zéro gâchis Freegan Pony s’approvisionne à Rungis et récupère notamment les invendus. De plus, quatre fois par semaine, des chefs viennent y concocter un menu surprise …

Le freegan ne paye pas ses courses, pour quoi faire au juste ? Ingénieux et astucieux, il récupère les aliments qui doivent être jetés et les cuisine ensuite. Contraction de free, gratuit, et de vegan, végétalien, le freeganisme a vu le jour il y a environ une vingtaine d’années. Un restaurant a même ouvert en France, le Freegan Pony, à Paris. Côté budget, c’est zéro euro « sauf pour les condiments », précise Aladdin, le créateur du restaurant.

freeganisme

Début avril 2014, Le Freegan Pony voit le jour rue de Saintonge, dans un immeuble squatté du IIIe arrondissement de Paris. Même si son succès est  immédiat, quelques jours plus tard, ils doivent déjà quitter le lieu. Il a donc coopéré avec les association du XIXe arrondissement et même avec les élus, afin de faire perdurer son projet qui s’annonce comme une véritable réussite.

Ce jeune entrepreneur se place ainsi sur le crédo de la gratuité. Après avoir ouvert sa boîte de nuit le Pony Club, il a également investi d’anciennes toilettes publiques dans le Xe arrondissement pour y organiser des free party avec son collectif Pipi Caca. Pour le Freegan Pony au contraire, son histoire est plus « poignante » « J’ai repensé à ma mère, il y a trente ans, qui faisait les poubelles pour pouvoir nous nourrir. »

freegan

Chaque soir, un chef prépare un menu composé selon l’arrivage. Seul bémol, pour avoir une chance d’y aller, mieux vaut s’y prendre à l’avance. Le restaurant est très souvent complet, du vendredi au lundi soir. Et cerise sur le gâteau, le prix est libre, mais l’idée et les recettes méritent qu’on leur laisse un (très) généreux pourboire.

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Aladdin souhaite déjà décliner son concept en Foodtruck et apporter le freeganisme dans les festivals. Il aimerait aussi des « Freego » dans les lavomatics, des frigidaires pour disposer ce que l’on ne va pas manger pour que d’autres puissent en profiter.

Comment s’y rendre ?

Freegan Pony, place Auguste Baron (sous le périphérique Nord), 75019 Paris. Ouvert du vendredi au lundi, de 19 heures à 1 heure du matin. Réservation obligatoire sur la page Facebook du restaurant.