Les mosaïques érotiques de Tobias Rehberger

tobias rehberger mosaique beyeler

L’artiste Tobias Rehberger installe une fresque porno en mosaïques à la Fondation Beyeler

S’il n’était pas originaire d’Allemagne, on pourrait immédiatement penser que l’artiste Tobias Rehberger est un grand nostalgique de l’époque révolue durant laquelle Canal Plus, le samedi soir, se parait, comme par enchantement, de pixels.

Cet artiste plasticien a récemment présenté une nouvelle œuvre à la fondation Beyeler à Bâle, espace culturel dont on vous parlait il y a peu. Et il s’agit en fait d’une fresque de pixel art qui cache, derrière ses gros carreaux semblables à ceux qu’on trouve dans nos salles de bain, des représentations de scènes pour le moins…lubriques. Un peu comme les œuvres murales empreintes d’érotisme qu’on trouvait déjà au 1er siècle après Jésus Christ sur les bâtiments de Pompéi.

Pour dissimuler l’œuvre dans l’espace, du mobilier (des bancs, des vases et un cendrier) a été inséré dans la salle d’exposition, puis recouvert, à son tour de carreaux, rendant ainsi la perception de ces images encore un peu plus difficile. Le moyen le plus simple pour réussir à entrevoir l’œuvre est encore de la prendre en photo avec son smartphone, aidant alors à comprendre l’ensemble, flouté quand on le regarde à l’œil nu. Un sacré petit coquin, ce Tobias Rehberger !

tobias rehberger mosaique beyeler tobias rehberger mosaique beyeler tobias rehberger mosaique beyeler

 

dans "Art"