Viol : la pénétration qui fait mal

Ehsan Abdulaziz violeur

« J’ai trébuché et je l’ai pénétrée par accident »

L’histoire ferait presque rire. En Angleterre, Ehsan Abdulaziz, un promoteur immobilier réputé millionnaire est accusé de viol par une jeune femme de 18 ans. On croirait la version des faits tout droit sortie d’un film.

L’homme a rencontré l’adolescente, accompagnée d’une amie, dans un club huppé de l’ouest de Londres. Elles auraient accepté son invitation à prolonger la soirée en sa compagnie chez lui. A son réveil dans l’appartement de ce dernier, la victime aurait retrouvé Ehsan Abdulaziz allongé sur elle en train de la violer et de l’embrasser de force, pendant que son amie était inconsciente à côté d’elle.

Evidemment, lors de son arrestation en août 2014, l’accusé n’était pas vraiment inquiet par les propos de la jeune femme : « Elle va devoir le prouver », avait-il déclaré aux policiers. Lui-même n’étant pas vraiment clair dans ses dires, après avoir affirmé que la plaignante avait volontairement placé ses mains sur son vagin (d’où la présence de sperme détecté sur le corps de la jeune femme après analyses ADN), Ehsan Abdulaziz aurait quand même sorti l’excuse d’une chute #oopsjemesuisretrouvédanssonvaginparhasard.

« Lors du second interrogatoire, il a précisé que l’ado qui l’accuse avait pris ses mains pour les mettre sur son vagin et que cela l’avait fait tomber sur elle. C’est ainsi que le pénis aurait accidentellement pénétré son vagin », a expliqué le procureur.

Ehsan Abdulaziz

Aaaah la bonne blague. Mais bon, aux dernières nouvelles, il semblerait que ceci ait marché et que le coupable ait été acquitté …