Phil Weeks : on écoute son nouveau LP de house old school

Youtube Follow Openminded

Phil Weeks

Phil Weeks sort aujourd’hui Pimpin’ Ain’t Easy, un nouvel album au bon goût de house

Phil Weeks, le plus français des DJs et producteurs de Chicago house, sort aujourd’hui son nouvel album titré Pimpin’ Ain’t Easy sur son propre label, Robsoul Recordings. Lancé au début des noughties, ce dernier a vu naître ses LP Love Affair, Raw Instrumental, et, en 2013, The Art Of Sampling.

L’artiste underground, avec ses quinze années de production et de scène dans les pattes, a l’expérience des vrais, et le prouve avec ce nouveau disque de treize tracks qui fleure très, très bon la house à l’ancienne. Offrant des sonorités empreintes de ce qu’il faut de funk sexy et d’influences hip hop, l’ensemble donne inévitablement envie de se dandiner.

Phil Weeks

« Pimpin’ Ain’t Easy », morceau éponyme ouvrant le disque, est tiré du track de Big Daddy Kane, tandis que « Be My Star » reprend le mythique « Drive My Car » des Beatles. « The Easy Way » laisse entendre de piquantes touches acid sur un synthé planant, quand les violons ultra vaporeux de « A Man Needs A Woman » bercent avec brio une voix groovy et soulful.

Et, pour que tu puisses immédiatement te délecter de cette nouvelle sortie, on te la balance en écoute intégrale.

Au fait, Weeks jouera au Rex Club le 12 novembre, dans le cadre de sa résidence Get Underground !