Prostitution : création d’un label qualité

 labellisation salons de massage paris

La maire du IXe arrondissement veut labelliser les salons de massage abritant de la prostitution

L’histoire qui va suivre est tirée de faits réels : la maire du IXe arrondissement de Paris, Delphine Bürkli, souhaite proposer la mise en place d’un « label de qualité », afin de lutter contre la prolifération des salons de massage abritant des réseaux de prostitution. Chez Open Minded, on s’est dit que le récit aurait pu être un peu différent.

Ras-le-bol de confondre salon de massage et salon de massage et plus si affinités ? Au regard de cette « situation d’urgence« , les représentants de la préfecture de Paris, de l’ordre des masseurs-péripatéticiens, des fédérations des professionnels du bien-être, de l’esthétique et des syndicats de copropriété se sont réunis pour la seconde fois lundi soir, afin de mettre en place un “label qualité”, grâce auquel la transparence sera désormais de rigueur. La mairie du IXe arrondissement de Paris a proposé une solution simple : la création d’une charte, permettant de certifier si l’établissement dans lequel vous vous rendez abrite ou non des prostituées. Considérés comme trop discrets, les lieux de prostitution sont toujours difficiles à dénicher, car souvent confondus avec des salons de massage asiatiques. Pas très pratique quand on est pressé, donc.

C’est une charte d’éthique pour lutter contre la confusion des habitants que Brunhilde Kipel, maire du IXe arrondissement, souhaite mettre en place, afin de rétablir la transparence de nos quartiers et d’engager une lutte à l’encontre de la trop grande discrétion des salons de prostitution. Son arrondissement compterait effectivement 60 établissements exerçant cette profession, sur les 115 salons de massage recensés : une aubaine pour redynamiser le quartier. Cette labellisation sera proposée lors de la prochaine séance de Conseil de la capitale, basée sur des modèles qui ont réussi : Label Rouge, Spécialités Traditionnelles Garanties et Agriculture Biologique. Des normes spécifiques seront donc établies, afin de rendre plus efficace l’identification des « authentiques » salons de prostitution. Ces derniers devront dorénavant répondre à des critères précis et strictes, notamment d’hygiène et d’horaires d’ouverture. Ses salariées, quant à elles, devront certifier avoir obtenu un brevet de formation. Une étiquette, placée en devanture de boutique, sera donc attribuée aux seuls établissements prodiguant des soins homologués à leurs clients et pouvant, ainsi, se targuer d’être d’authentiques salons de prostitution.

À LIRE :   Voyagez autour du monde avec l'Ecocapsule
labellisation salons de massage paris

« Le processus de la mise en place de la charte éthique, en concertation avec l’ensemble des acteurs concernés, est une nouvelle étape dans l’endiguement de ce fléau, qui profitera non seulement aux habitants du IXe arrondissement mais à l’ensemble des Parisiens« , se félicite Brunhilde Kipel. Au moins, maintenant, on saura où aller.