Hipsters, la police recrute !

hipster police

Les policiers ont désormais le droit d’assumer leur côté hispter

Le hipster est venu, il a vu, il a vaincu : les policiers sont désormais autorisés à porter la barbe et à exhiber leurs tatouages tout en portant l’uniforme.

Depuis toujours – 1974, exactement – les policiers français sont tenus à une certaine rigueur concernant leur look de par leur fonction et leur proximité avec la population : « le port de la barbe est interdit, sauf autorisation spéciale du directeur compétent » et la coupe de cheveux doit être « compatible avec le port des coiffures de service ».

Mais l’impact du XXIème siècle, du 2.0 et de la génération Y a trouvé son heure de gloire chez les fonctionnaires à képi et la révolution des hipsters est en marche : leur barbe et leurs tatouages ne sont plus un obstacle pour rentrer dans les forces de police.

police hipster tattop

 

Dans un communiqué, le syndicat Force Ouvrière annonce mercredi 8 juillet avoir obtenu que les policiers puissent porter des tatouages ainsi que la barbe…tout en respectant certaines conditions : « les tatouages ne doivent pas avoir de caractère raciste, politique, religieux, xénophobe… Quant à la barbe, elle doit être soignée et compatible avec le port d’équipements »

La victoire des diktats est donc enclenchée !

À LIRE :   L'amour de la bouffe est plus fort que tout

On se rappelle notamment de policier londonien qui avait déchaîné les foules et le monde d’Internet il y a quelques mois avec son joli minois, sa casquette de policier, sa barbe rousse et sa moustache entretenue avec soin. Un hashtag était même apparu sur la toile, #hisptercop,  en son honneur s’attirant les foudres des internautes de la vielle école et les mots d’amour des filles en détresse, rêvant qu’il vienne les sauver.

En France, les hispters triomphent mais la fonction de gardien de la paix de police n’en devient toujours pas glamour pour autant. Désormais, ce sont des hommes barbus, soignés et fiers de l’être qui vous donneront vos contraventions – et les flatter sur leur beau pelage n’y changera rien.

 

police hispter