Do Not Track, la web série à ne pas louper.

Youtube Follow Openminded

do not track

Do Not Track : devenez le personnage principal d’une web-série anti-tracking

En moyenne, nous passons 27 d’heures par mois connectés à Internet via notre portable ou ordinateur . Durant celles-ci, nous avons tous nos habitudes. Nous consultons  nos e-mails, faisons nos achats, publions des photos.. En somme : nous offrons à Internet un nombre considérable de données personnelles.

Bien que plus ou moins conscients de ce à quoi nous nous exposons, nous n’avons aucune idée des réelles répercutions de la diffusion de ces informations. Nous acceptons tous machinalement les « cookies », nous autorisons Instagram à accéder à nos photos, et nous « likons » sur Facebook à tour de bras.. mais qu’est ce que cela implique réellement ? 

Do Not Track répond à toutes ces questions. Plus encore, cette web-série interactive créée par Arte, va faire de vous le personnage principal de ses épisodes. L’objectif : vous prouvez combien il est simple de vous suivre et de recueillir des informations sur vous grâce à Internet. Dès les premières minutes, une voix off s’adresse à vous « Je sais que vous avez un mac, qu’il fait beau.. » Je vous l’accorde c’est assez effrayant.

DoNotTrack

Au fur et à mesure des épisodes, si vous souhaitez jouer le jeu, vous allez pouvoir donner les mêmes informations que vous offrez aux sites que vous visitez habituellement. Grâce à ces données vous pourrez vous rendre compte de l’impact de votre routine virtuelle sur la diffusion de vos données personnelles.

Par exemple -croyez le ou non- Facebook peut permettre aux acheteurs de données de connaître votre orientation sexuelle, votre personnalité, ou même.. votre QI.

Mais cette web-série n’a pas seulement pour but de vous effrayer, il vous offre des solutions pour connaître votre « moi virtuel » et surtout, le maîtriser.

A l’heure où les politiciens français créent une loi favorable au renseignement généralisé, cette web série n’aurait pas pu mieux tomber.
On vous laisse face à vous même.. et à votre « moi numérique »!