Renault se paye Kevin Spacey (ou Frank Underwood?) pour sa nouvelle publicité

 kevin spacey renault

Kevin Spacey est la nouvelle star des publicités Renault

C’est beau, c’est émouvant, on a presque envie de pleurer, la musique est poignante, le discours prône une morale indiscutable et Kevin Spacey – à moins que ce ne soit Frank Underwood, on ne sait plus vraiment- est au sommet de son Art : bienvenue dans la nouvelle publicité Renault. La marque française s’est payée l’un des meilleurs acteurs de tous les temps pour présenter son nouvel Espace 5 sur fond de pétales de roses.

Charisme indéniable, regard face caméra, costume impeccable et voiture au comble du design – Renault pensait engager Kevin Spacey mais c’est clairement Frank Underwood qui performe dans leur nouvelle publicité kistchissime :  » Qui sait, un jour, peut-être, je serai Président des Etats-unis ».

Ce genre de phrase ne trompe plus personne.

Plus sérieusement, Renault a décidé de laisser ses sportifs fétiches aux vestiaires – Teddy Riner, Novak Djokovic, Tony Parker…- pour se tourner vers le 7ème art et tout le prestige qui va avec.

kevin spacey

 

C’est donc naturellement qu’ils ont convaincu le grand Kevin Spacey de représenter la marque et leur nouveau modèle Espace 5 qui compte bien faire sensation au Festival de Cannes dans le cadre de leur campagne baptisée Make your Time great –  le temps vous appartient.

Bon, le nouveau modèle de Renault n’est disponible qu’en Europe et notre cher interprète de Kaiser Soze est américain mais on ne va pas leur en tenir rigueur.

Cette opération à plusieurs zéros débutera le 15 avril prochain et propose un mini-film – qui sera largement diffusé sur Internet- dont Kevin Spacey sera la star principale, of course. 

Dans ce court métrage, il revient sur les moments marquants de sa carrière à travers ses plus grands films : Usual Suspects, American Beauty, House of Cards… Dieu sait qu’il en a fait.

En attendant, on vous laisse avec la vidéo de la publicité où Kevin Spacey/Frank Underwood crève l’écran, comme toujours.

 

 

Anne Sophie Parmentier