Gabriele Rigon, amoureux de la photographie, du monde et de la femme

gabriele-rigon-photographie-femme

Gabriele Rigon, un photographe qui voit de haut

Gabriele Rigon a deux visages : celui du photographe qui veut capturer la poésie du monde avec son boitier et celui du pilote pour l’armée italienne qui voit le monde de haut, dans son intégralité et sa beauté. Il est né en 1961,  dans un petit village dans le Nord-Est de l’Italie et a presque grandit dans une chambre noire. Arrière petit fils et petit fils de photographe, il connaît bien la musique du déclencheur et le bal des modèles dans une photographie.Si le flash de l’appareil photo lui est familier, il ne partagera cette passion qu’en 1989 – à l’occasion d’une mission en Namibie pour les Nations Unis durant l’élection pour l’indépendance.  Missionné de reportage, il tombe amoureux de la photographie. Flash après flash, sa passion pour les portraits nait.

Pour Gabriele Rigon, on peut trouver de la beauté dans toutes choses – et c’est cette beauté  et les émotions qu’elles entrainent qu’il veut capturer et communiquer dans ses photographies. Il dit vouloir créer une poésie avec son boitier. Il trouve dans le corps de la femme la beauté ultime, la plus irrépressible et provocatrice du monde. C’est la nature dans sa forme la plus transcendante.

À LIRE :   Renaissance nostalgique du polaroid
gabriele-rigon-photographie-femme

Admirateur du corps de la femme, il leur chante des louanges dans son oeuvre. Dans son plus simple appareil et dans sa plus simple forme, le corps nu de la femme est mis sur un pied d’estale dans son travail. La beauté devient nature, éloignée de toute vulgarité et l’érotisme, une forme d’art.

On découvre des femmes différentes, chacune uniques mais qui se rassemble pour leur beauté. Mise à nue, on devine pourtant que chacun de ses modèles cache encore une part de leur beauté et de leur féminité. Il les prend en photo sans pour autant montrer leurs dessous cachés. Les ombres de ses photographies en noir et blanc habillent les femmes. Et il les dévoile à demi, comme çi ses photographies n’étaient qu’une invitation à s’attarder sur la beauté du monde au travers de ses modèles.  Il confie que son unique but est de dérober une partie de leur intimité, sans jamais prendre plus qu’il n’est permis. 

gabriele-rigon-photographie-femme

Amoureux du monde et de la femme, ses deux passions se croisent et se retrouvent dans ses photographies

gabriele-rigon-photographie-femme gabriele-rigon-photographie-femme gabriele-rigon-photographie-femme gabriele-rigon-photographie-femme photo 9