Denied, le logiciel qui filtre la musique de m….

musique denied

Denied fait du bien à tes oreilles.

Spotify et Itunes sont tes meilleurs amis dans la vie -tu les bichonnes au quotidien pour qu’ils te le rendent bien. Ils élargissent ta culture musicale chaque jour que Dieu fait et tu les bénis d’exister quand tes collègues ne veulent pas se taire, jamais – au bureau. Et puis, parfois, tu sélectionnes une playlist au hasard sur Spotify qui répond au doux nom de  » Travailler en musique ». C’est totalement ce que tu t’apprêtes à faire donc tu cliques, content d’être en phase avec la musique.

Ô surprise, ô désespoir quand Coldplay commence à jouer dans tes oreilles. Là, tu te dis que c’est pas croyable de tomber encore sur ce groupe que t’as arrêté d’aimer quand t’avais dix -sept ans et t’aimerais tellement pouvoir le switcher d’un claquement de doigt. Mais tu peux pas alors tu commences à flipper de tomber sur Matt Pokora dans cinq minutes donc tu retournes sur ton éternelle playlist Itunes, remplie de sons choisis par tes soins que tu chéris plus que tout… et tu te remets à travailler.

denied

 

SCOOP – Ton calvaire musical est -enfin- fini grâce à Denied ! A croire que t’étais pas le seul à lutter contre la musique de merde qui inonde – et inondera toujours – les ondes aujourd’hui.

Des génies du développement web ont crée l’application Denied qui te permet de filtrer les artistes ou les morceaux que tu ne veux pas écouter avec des termes précis sur Spotify ou Itunes. Alléluia.

L’application te permet aussi de ne pas écouter deux fois de suite le même morceau et elle n’a pas besoin d’être synchronisée à tes bibliothèques, Denied fait le travail tout seul.

Alors, heureux ? 

Chez Open Minded, on écoute du métal ou de la techno ou des sons électros dont je ne connais ni le style ni l’auteur alors j’utiliserais Denied dans la vraie vie, toute ma vie si je le pouvais. J’ai d’ailleurs lancer un hashtag hyper puissant pour manifester contre la dictature de la musique en France : #RendezMoiClaudeFrançois.

coldplay denied