DJ W!ld, house, disco, musique expérimentale et techno

DJ WILD 1

Il y a forcément un morceau pour vous dans « When you feel me », dernier album de DJ W!ld

 

DJ W!ld n’est pas le dernier venu dans le paysage house français. Bientôt 17 ans qu’il est dans la musique et possède une carrière on ne pourrait plus éclectique à faire pâlir n’importe quel autre DJ.

Il a d’abord été influencé par le mouvement hip-hop dans sa jeunesse avant de découvrir la dance et la house et de faire de Laurent Garnier son idole, on le comprend. Il quitte sa Bourgogne natale et pose ses valises à Paris en 96 et à peine deux ans plus tard, se fait déjà remarquer en assurant le show musical lors des défilés de Thierry Mugler, puis d’Agnès B ou encore Vivienne Westwood… Il n’en fallait pas plus pour se démarquer et être demandé de toutes parts.

DJ W!ld a ensuite su se faire remarquer dans le milieu de la nuit en jouant ses propres productions dans des clubs comme le Rex ou le Queen à la fin des années 90. Encore une fois, c’est une réussite et sa réputation devient internationale, comme reconnaissance, il aura la chance de jouer dans les mythiques Fuse de Bruxelles et Twilo de New York.

DJ WILD 3

 Sa carrière de DJlab a pris une autre tournure avec Chris Carrier lorsqu’ils ont monté ensemble le label Catwash records en 2005. Cependant, DJ W!ld ne s’est pas arrêté là puisqu’il a fait des sorties sur plus d’une dizaine d’autres labels dont Robsoul, OFF Recordings, Hell Yeah! et Love Letters From Oslo. Il a également été invité par Sven Väth à faire partie de la grande famille Cocoon, il a joué pendant les célèbres after party Circoloco au DC10 d’Ibiza, cher à tous les amateurs de clubbing et de deep house. Parmi ceux qui lui ont tendu la main, on peut également compter le Panoramabar, Fabric et Sonar, des références tant house que techno.

À LIRE :   Un documentaire en 3 parties sur la Jersey club

On peut encore constater avec « When you feel me », ce double album, d’une que DJ W!ld est clairement productif, et surtout que la diversité est un de ses forts. Il lance des morceaux house comme de la bonne techno mais est également capable de mélanger les styles dans un même morceau comme Breathe qui part sur de la techno et fini en fait avec des influences fortement marquées de disco, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

DJ WILD 2

Adepte de vocaux de musiques afro-américaines des années 70/80, DJ W!ld est capable de créer de la musique totalement expérimentale avec Si Si ou Blurred mais aussi et surtout de balancer des kicks surpuissants dans Pool Party ou dans l’entêtant Rue de Paradis et à contrario de nous rendre tout mielleux avec un smooth à rendre jaloux Lionel Richie dans Sweet like your Pussy…

Creamy, loin de ce que le titre pourrait laisser penser, et Alarm sont des bombes ultra rythmées à écouter de toute urgence.