Recondite revient avec un nouvel album : Iffy

recondite iffy release innervisions

En plein mois de Movember, focus sur la carrière d’un talentueux chauve : Recondite.

Si je commence à parler de techno avec des amis ou la famille, je sais pertinemment qu’il y en a la moitié qui va repartir sur le délire de TECHNO = DROGUE. Merci les médias d’avoir associé les deux mouvements alors que la techno est une drogue à elle toute seule. Elle a beau être du genre à faire chier la mère Michelle qui regarde son épisode de Joséphine Ange Gardien, il est impossible de nier sa puissance outrancière.

Ste Techno, mère de nos extrailles.

Et encore, pour cet article je fais l’amalgame entre le boom boom lancinant de la techno et de calmes jardins plus poussés. Pourquoi, comment, où ?

A Berlin depuis 2005 dans les bureaux du label Innervisions. Même si le label porte le même nom qu’une sortie de notre cher Stevie Wonder, la comparaison serait audacieuse. Si Stevie a le groove, Innervision l’a également mais d’une manière nettement plus électronique sans pour autant perdre en âme
Pardonnez la transition audacieuse/douteuse mais Innervision doit son existence au duo Âme et à Dixon. La maison a déjà fait sa route avec des sorties qui gardent un aspect tubesque à l’image du Back To My Roots de Laurent Garnier ou encore le Scala de Agoria. Rien que des beaux noms auxquels on peut ajouter Caribou (dont on avait déjà parlé), le tout venant prouver royalement qu’Innervisions pèse dans le jeu.

innervisions2014

Un autre nom qu’il faut désormais ajouter à ce label berlinois mais pas trop est Recondite. Le nom ne vous dit sans doute rien mais sa musique parlera plus. On a en effet déjà été croisé notre ami bavarois un peu partout. Avec une carrière qui passe par les fondus de chez Ghostly International avec deux formats longs, on est sûr de la qualité de câme.

Après cette explication de – selon l’auteur – l’impact de la météo sur l’émotion des allemands, Recondite fait son retour chez Innervisions avec un nouvel album à sortir lundi prochain : Iffy.
Un album qui se fait déjà attendre pour la simple et bonne raison qu’il s’agit de Recondite et Innervisions. Un label qui sait choisir ses sorties et un producteur qui arrivera donc très rapidement dans nos tympans et risque d’hanter les playlists de quelques DJ. Il ne fait aucun doute que l’album tracera sa route vers le bon côté de la musique en laissant derrière lui des petits cailloux que bon nombre de mélomanes suivront.

L’annonce de la sortie prochaine est restée assez anonyme mais malgré tout Recondite nous laisse rêveur avec les premiers extraits de Iffy : Levo & Garbo. Deux titres remplis d’amour dont la posologie ne pourrait être que nocturne avec ses nappes de synthés qui me rendent fou et un beat millimétré qui nous rappelle qu’il s’agit de house. À moins que ce ne soit de la techno. Bref, c’est beau, c’est doux mais ça reste suffisamment entrainant pour caler ça dans un set.

Pour rappel, cette beauté discrète arrivera chez Innervision le 10 novembre et risque de faire couler l’encre et bouger les touches de claviers. D’ici là, le soundcloud de Innervision pourra aisément vous plonger dans cette musique encore trop peu connu. Rendez-vous est donc pris pour le 10 novembre !

Petit update qui fait du bien. Véritable sur-prime en période de crise ! Le trailer dévoilé hier soir par Innervisions pour la sortie de l’EP

 

Il était au Big Bang Festival et on ne s’en remet toujours pas :

Recondite – Caldera – Live (Big Bang 2014) par sourdoreille

Dite non à la drogue et oui à la musique.
Bisous de l’internet.

Sans titre 7