Coca-Cola Life : la stevia s’incruste dans notre soda

coca life

Coca-cola Life : toi non plus ça te tente pas un Whisky-coca à la stévia ?

Il y a une semaine, Coca-Cola sortait sa quatrième boisson « meilleure pour la santé » en 128 ans, baptisée Coca-Cola Life, qui débarque en France, en janvierChez Open Minded, on ne t’en parle que maintenant parce qu’il nous a fallu du temps pour digérer l’info, en imaginant déjà le pire, à savoir diluer notre sky avec du coca bio lors des soirées mondaines de Paris. Ils nous enlèvent déjà tout le sucre, bientôt ils vont nous enlever les bulles.

A base de stévia-un édulcorant naturel-, ce nouveau Coca se targue d’être beaucoup moins calorique que les autres sodas, jusqu’à 30 % moins sucré que le Coca rouge qu’on chérit tant. En chiffres, le Coca-Cola Life, c’est 89 calories alors que le Coca Cola Original en contient 139. Ca fait combien en carrés de sucres, ça ?

Avec son packaging vert, il se veut plus naturel, plus écologique, bref plus bio : « une couleur chargée de valeurs positives comme la vie, l’espoir, la nature ».  C’est joliment dit, on oublierait presque qu’on est entrain de parler de soda, ces boissons sucrées qui ne nous hydratent jamais vraiment.

Et puis, on persiste, la seule chose de vert et de bon pour la santé qu’on accepte dans notre rhum-coca après une journée éreintante, c’est la tranche de citron vert qui nous titille la langue et qui nous annonce que la soirée peut commencer.

whisky coke

Le vrai point fort du Coca Life, c’est surtout qu’il est sans aspartame, ce substitut au sucre dans le Coca Zéro qui a fait fuir un bon nombre de consommateurs, soucieux de leur santé. Avec le Coca-Cola Life et la stévia, l’entreprise cherche à retrouver ces clients perdus en avouant cibler les trentenaires qui ont peur pour leur coeur, leur foie, tout.

Là, tu te dis que ce Coca Life, c’est du marketing mais que tu vas quand même le goûter pour pas mourir con. Après tout, les Argentins, les Anglais, ils l’ont testé avant nous et ils l’ont adoré. Mais depuis tout à l’heure, ce qui te chagrines c’est que tu sais que tu as déjà entendu ce mot stévia quelque part mais tu n’arrives pas à te rappeler. Tu as fait le tour de toutes les drogues que t’as prises dans ta vie et ce nom-là te dit rien.

C’est là que j’interviens en t’enlevant un poids considérable : c’est dans BREAKING BAD que tu l’as entendu quand la jolie brune qui essaye de doubler notre cher et tendre Walter White avec ces plans bidons en République Tchèque, commande son café au soja dans ce bar où ils se rejoignent incognito. Ca va mieux ? Un petit Coca peut-être ?

stévia