Netropolitan, le réseau social pour les riches

netropolitan (1)

Netropolitan, le réseau social pour les riches à 9000 dollars l’inscription, qui dit mieux ?

Bonne nouvelle pour les gosses de riches qui nous crachaient à la figure leur vie ingrâte sur Twitter et Instagram avec leurs Ferrari en arrière-plan : un nouveau réseau social a vu le jour juste pour eux et leurs parents, collier de perle, gourmette en or et costumes trois pièces oblige. Parce qu’on ne mélange pas les torchons et les serviettes et que les aigles ne volent définitivement pas avec les pigeons, James Touchi-Peters a eu l’idée phénoménale, n’ayons pas peur de mots, de créer un réseau social international exclusivement réservé aux gens qui ont les moyens : Netropolitan.

Pour s’inscrire, il faut déverser la coquette somme de 9000 dollars, environ 7 SMIC français, pour avoir la chance, que dis-je, l’incroyable opportunité de discuter caviar et vacances à Saint-Barth avec les gens de la Haute du monde entier, ceux qui vous donneront peut-être le numéro de leur femme de chambre portugaise, une vraie perle rare, pour votre résidence secondaire à Saint-Germain en Laye. Au montant de l’inscription, il faut rajouter 3000 dollars d’abonnement annuel, payables en dix fois sans frais. Non, je déconne. netropolitan 2 Etrangement, le créateur de Netropolitan, James Touchi-Peters ne baigne pas dans les réseaux sociaux depuis sa tendre enfance ni même dans la technologie puisqu’il est musicien, notamment connu aux Etats-Unis pour avoir été un chef d’orchestre renommé à Minneapolis. On lui tirait presque notre chapeau. Pour décrire sa toute jeune société, il parle d’une plateforme destinée à ceux qui ont plus d’argent que de temps.

À LIRE :   Chope ton burger gratuit au nouveau restaurant PNY dans le 9ème arrondissement !

S’il s’est lancé dans ce business spécial VIP, c’est d’abord à des fins personnelles : sur les 2 milliards d’utilisateurs des réseaux sociaux dans le monde, il ne trouvait personne qui lui corresponde. Too bad.

Pour le prix total, James Touchi-Peters a pensé à tout en mettant en place un service client spécialisé pour les abonnés qui auraient besoin d’aide pour chatter en toute tranquillité. En revanche, il précise bien que ce service n’a que cette fonction d’aide à la conversation pour riches et qu’il est hors de question de commander un jet-privé ou un homard en sauce pour le dîner via ce service. Dire qu’on pensait avoir trouvé le réseau social parfait.

Ô désespoir, je vais aller tweeter mon désarroi.

netropolitan 3