Street Art décalé avec le stenciler DS

close-up-cupids-hitsquad-set-paris-pont-des-arts

Incognito, DS couvre les murs londoniens avec ses pochoirs décalés !

Une fois n’est pas coutume cher lecteur, tu commences à être accroc et à te vanter d’avoir une grosse culture artistique, bonjour (attends au moins d’avoir fini cette article, ça te donnera de la matière pour moucher toute personne voulant te vanner). Nous disions donc apprenti Kandinsky, que le Daily-art a encore frappé. Tu n’es pas au bout de tes surprises et tu es loin d’en avoir terminé, car tu en demanderas toujours plus comme tout bon junkie qui se respecte. Et j’ai ce qu’il te faut pour atteindre l’extase artistique. N’aies pas peur tu vas juste miauler un peu..

lil-kim-don-t-deny-it-you-love-that-sexy-round-face-of-kim-jong-un

On ne connaît ni son nom, ni son prénom, ni même son visage. Personne (du moins personne en dehors de son entourage) ne sait qui se cache derrière les initiales DS. Tout ce qu’on peut dire, c’est que ce street artiste américain basé à Londres est un stenciler qui fait dans l’humour.

the-daddy-faberge-easter-egg-grenade ds-panda-wall

Les initiales du street artiste sont plusieurs fois apparues en première page de journaux et des magazines anglais comme la Islington Gazette, Daily Mail, Sun, Metro, Evening Standard ou encore The Telegraph. Normal, puisque les œuvres du pochoiriste donne matière à discuter. Ses deux premières œuvres ont particulièrement suscité l’attention des médias locaux. DS avait poché un dessin Bad Kitty qui a été effacé par un petit monsieur. Tu imagines bien la surprise générale lorsque le dit bonhomme a découvert son visage sur le même mur un peu plus tard. Après ces deux premiers jets, l’artiste a continué dans l’originalité et l’humour avec divers pochoirs, dont le fameux Père Noël se faisant tirer le portrait en mode tolard ou encore Miley Cyrus nue sur sa boule démolissant le château Disney de ton enfance.

À LIRE :   Paris expose le meilleur du rock'n'roll !
ds-bad-kitty clause-santa

 

DS a dernièrement exposé dans quelques galeries d’art du Royaume Unis dont la Smoke & Mirrors Street à Swindon, la Curious Duke Gallery de Londres à l’occasion de l’expo « (60) Days of Summer », et la galerie The Creatives Bubble. Le street artiste américain n’as pas encore exposé dans les galeries françaises, mais il a quand même habillé quelques murs et ponts de notre capitale.

cupids-hitsquad-in-paris-pont-des-arts ds-new-orleans-louisiana the-original-stencil-used-for-the-obama-piece

Si tu veux en voir plus tu peux aussi faire un tour sur sa page facebook.

miley-s-smash miley-s-smash-on-wall