Ren Hang, les photos osées d’une Gay Pride chinoise

Youtube Follow Openminded
Rouge et bleu

Erotisme et contestation, l’art photographique de Ren Hang

Entre érotisme et pornographie, la photographie vu par Ren Hang est nue et n’est pas toujours (si ce n’est jamais) hétérosexuelle. Dans une Chine plus que jamais répressive en ce qui concerne l’homosexualité, il a eu le culot, avant même d’avoir atteint la trentaine d’années, de montrer ce qui reste tabou pour une population de plus d’un milliard de personne. Alors certes, c’est choquant pour certains. Mais c’est peut-être ça aussi, l’art.

Il  a fallu un minimum de recul pour prendre conscience réellement que la Vie d’Adèle relevait bien plus du domaine de l’art véritable que du porno vulgaire. Cela marche au cinéma : avec la sortie de Nymphomaniac, le débat autour des ébats sexuels plus ou moins (mais surtout plus) montrés est on ne peut plus de mise. Mais cela marche également et surtout dans le monde de la photographie.

-« Euh, qu’est-ce que… Pardon ? » Inutile de vous le cacher, ma réaction à cette série de photos prises dans le courant de l’année 2013 a été quelque peu teinte d’incompréhension et de critique brute. Ouais, c’est des photos à poil, quoi. Sauf que si l’on s’arrête à ce genre de raisonnement, on n’est pas trop trop Open Minded, de base. Ce qui est un « archi-minimum » embêtant, dans ce blog. Mais surtout, on peut rater ce qui sera sans doute le plus important, à savoir la réflexion artistique du créateur autour de ses œuvres.

Et c’est là que la photographie de Ren Hang est passionnante. Outre l’érotisme clairement montré et la nudité portée à l’extrême, au milieu d’un décor urbain ou naturel prenant, il faut noter que l’artiste de 26 ans officie dans un pays particulièrement répressif et dictatorial, à savoir la Chine. Dans l’empire du milieu, tout ce qui fait référence à la nudité, la pornographie ou l’homosexualité est tout simplement prohibé.

Et c’est là que la démarche de Ren Hang est belle : dans un délire comparable à celui d’un Terry Richardson dans ses heures les plus « chaudes », il présente l’homosexualité telle qu’elle est, crue, mais avec une poésie intense. Entre noir et blanc touché par une petite pointe colorée, rouge, comme un pied de nez à son pays, et érotisme qui te frappe instantanément, les expositions sont autant belles que, il faut l’avouer, gênantes.

A l’image des forces de l’ordre chinoises souvent présentes à ses expositions, l’art suscite des troubles, des répressions. C’est par sa subjectivité qu’il peut révéler toute sa beauté.

Entre poésie, homosexualité et contestation, voici une sélection des photographies de Ren Hang :

Ren Hang Photo Earth Deux chaperons Contre jour Chat Birds Both Quatre Nues Bird Arbre humain Aquarium Aqua She Deux Toit Spy Ren Hang Rouge et bleu Seul Seule

 

La totalité de ses photographies sont disponibles sur son site Internet. Certaines images, sexuellement explicites sont susceptibles de choquer, néanmoins.