Une maison à l’envers dans Moscou

Maison envers

Quand ta maison s’eclate a faire le poirier dans Moscou

Il y a de ces architectes qui tentent des expériences, et qui réussissent. A l’intérieur de la capitale russe, une maison toute simple a été construite. Rien d’impressionnant niveau délire architectural. Si l’on oublie le fait qu’elle soit totalement à l’envers.

Inutile d’être savant pour constater tout de suite que cette baraque a un sacré problème. Non, cette maison n’est pas le fait d’une bourde des maçons. C’est juste un précurseur d’une nouvelle forme de bâtiments qui montrent littéralement leur derrière au ciel. Après Martin Tremblay et ses personnes à l’envers dans la rue, on est donc allé plus loin dans l’étrange et l’absence de gravité, avec une résidence totalement retournée en plein cœur des banlieues moscovites.

Cette maison est bien entendu inhabitable (et donc inhabitée, comme c’est si finement sous-entendu), et elle est en libre accès aux visiteurs et passants, qui peuvent donc profiter d’une expérience fortement bizarre en visitant les quatre seules pièces du bâtiment. S’il n’y a pas de risques de se manger un meuble mal « scotché » sur le crâne (quoique, on n’en sait rien, en fait), ils faut néanmoins faire attention à un détail un peu inédit dans une maison « normalement constituée » : gare à ne pas trébucher sur le lustre. Imaginez-vous donc en mode « Mary Poppins », coincés au plafond de votre maison. C’est désormais possible.

À LIRE :   Le best du Tuning. Google moi ça !

À construire sa maison à l’envers, on y gagne un avantage indéniable : la place, et l’espace libre. En attendant de trouver une utilité à un fauteuil collé au plafond, on va continuer à garder nos méthodes traditionnelles. Une question de pragmatisme.

La maison retournée en quelques photos :

Une voiture pas prête de rouler L'entrée Le salon Boire à l'envers Salon moscovite Une photo bien faite La chambre à coucher La chambre à coucher 2 Un équilibre étrange Bien viser Une environnement étrange