La Saint-Valentin 2.0

Saint-Valentin
Si vous avez bien lu les journaux, regardé la TV, inspecté la toile, vous devez donc savoir qu’en ce Jeudi 14, il faut célébrer l’amour ! La Saint-Valentin est encore une fois une très bonne occasion pour montrer votre loyauté, non à votre amoureux/se, mais à la société de consommation. J’ai dû recevoir une bonne dizaine de mails m’enjoignant à acquérir tout un tas d’articles sans aucun rapport avec le sujet (Cupidon). Ces multiples sollicitations ne semblent pas, pour autant, avoir d’autre but que celui de faire monter la tension entre mon banquier et moi. Ce qui, soyez en sûrs, n’est pas la tension recherchée pour la Saint-Valentin.

De l’autre côté, tout le monde y va de son cliché cul-cul. Les petits cœurs, les petits angelots, les coupes de champagne autour d’un émietté de thon aux chandelles vous faisaient rêver ? Plus depuis que le thon en question vous a largué pour une morue. Dans ce cas, Saint-Valentin rime avec plateau-TV-devant-Patrick-Sébastien.

Heureusement, comme l’annonce très joliment le dicton, 2013, année de la bai**. Et pour consacrer l’expression, de nombreux outils viennent faciliter l’entreprise… que ne dirais-je plutôt…l’entremise !

Pas question donc de rester seul, une application vous permettait de trouver une place de parking ? Elle vous aidera désormais à trouver un partenaire  pour une nuit, ou plus, suivant vos envies. Cette année, on assume, et la Saint-Valentin est une très bonne raison de sauter le pas, si doutes il y avait encore.

1) L’appli pratique qui prend encore le prétexte du café : Bonjour Bonjour

Saint-Valentin

2) La même pour les homos

Saint-Valentin

3) L’appli qui autorise l’aventure, l’écart de conduite : Gleeden

Saint-Valentin

4) L’appli sans détour et sans conversation inutile : après le statut « it’s complicated », le « let’s have sex » : Bang with Friends

Saint-Valentin
Depuis que Roselyne Bachelot lit des passages des Cinquante nuances de Grey à la Télévision, la ménagère de moins de 50 sent un vent frais de liberté souffler sur les épinards du petit dernier. Les leçons d’aérobics prennent une toute autre ampleur. Mieux que du crypté de chez American Apparel.


Saint-Valentin

Le site Dorcelle s’adresse à cette nouvelle génération de femmes qui ne volent plus les films porno de leur mari, et pour qui parler de sexe avec une copine ou ses enfants au Monop’, c’est aussi normal que de mettre du lait dans ses céréales.
Rejeton du géant de l’industrie Marc Dorcel himself, Dorcelle est devenu tellement tendance qu’il en deviendrait presque hipster.
Conseils sexo, chroniques, présentation des mâles de l’équipe, et interviews : rubriques après rubriques le site se définit comme un magazine fait par des hardeurs pour un public varié entre l’amateur et le professionnel. Adressé aux femmes, il n’exclut pas un lectorat masculin (tout le monde peut gagner à prendre des conseils sur les différents orgasmes féminins).

Le site est globalement bien fait, rassurant, banalisant. La charte graphique est très proche de celle du Bonbon et autres magazines trendy de lifestyle…

Voilà, le sexe n’est plus taboo ni complexé, il tombe même dans l’extrême inverse en devenant cool et tendance. Trop tendance (regardez où ça a mené notre pauvre Dominique).

Donc osez mais n’abusez point, car rien n’est mieux qu’un simple câlin pour la Saint-Valentin.

Article écrit par Justine Forest.