La cuisine Nikkei, fusion entre Japon et Pérou

La cuisine Nikkei, un mélange (d)étonnant

Bien que le mélange puisse paraître surprenant, les cuisines nippones et péruviennes ont trouvé une association sous le nom de cuisine Nikkei. Des plats japonais sont ainsi adaptés avec des ajouts péruviens, et inversement. Nous allons découvrir ensemble les dessous de cette curieuse cuisine.

nikkei

D’où vient cet étrange mélange ?

Cette fusion culinaire ne vient pas de nulle part. En effet, une importante communauté japonaise est présente au Pérou depuis la fin du XIXème siècle, avec environ 50 000 immigrés, appelés “Nikkei”, et leurs descendants. C’est donc tout naturellement qu’ils ont trouvé bon de mélanger les cultures à travers la cuisine.

nikkei

Considéré comme le maître de la cuisine Nikkei, Toshiro Konishi ouvre son restaurant japonais à Lima en 1977. Il y élabore différentes recettes de cuisine fusion inspirées des deux pays. Il devient par la suite l’un des chefs les plus connus du pays et se retrouve à de nombreuses reprises des shows télévisés. C’est en partie grâce à lui que le Nikkei gagne en popularité au Pérou. De nos jours, le chef Mitsuharu Tsumura a pris le relais et est l’un des chefs les plus influents du monde entier !

nikkei

Mais il faudra attendre les années 2000 et 2010 pour voir cette cuisine atypique s’exporter à l’internationale. En France, l’enseigne Côté Sushi est une porte d’accès pour déguster certains de ces mélanges, et ce depuis 2014.

Des associations culinaires originales

Les deux pays ont pour point commun d’utiliser souvent du poisson cru, mariné ou très peu cuit dans leurs recettes.

nikkei

Parmi les ingrédients importés du Japon, on retrouve la sauce soja, le yuzu (citron japonais), le dashi (bouillon de poisson), le miso (pâte fermentée), le vinaigre de riz ou encore le saké. Le Pérou apporte quant à lui le piment, la coriandre, le maïs, la noix de coco, l’oignon et le citron vert.

On vous présente la recette du ceviche, le plat le plus connu de cette cuisine Nikkei.

nikkei

Ceviche

Ingrédients (6 personnes)

800g de filets de thon coupés en dés

2 c. à s. de gari (gingembre mariné)

6 c. à s. de mirin

10 c. à s. de sauce soja

12-16 citrons verts pressés à la main

Piments secs, harissa ou sauce sriracha à volonté

3 c. à s. de sauce tamari strong

1 oignon rouge finement émincé

2 ciboules finement émincées

1/2 bouquet de coriandre fraîche ciselée

2 avocats

2 navets en julienne

1 mini-concombre en julienne

Sel et poivre

1 feuille d’algue nori (j’ai remplacé par un tartare d’algues que j’avais en stock)

2 c. à s. d’huile de sésame

1 c. à s. de graines de sésame grillées

1 feuille de laitue

Préparation (30 min + 15 min de repos)

Découpez le poisson en dés. Salez, poivrez et placez-les dans un bol.

Ajoutez la sauce tamari, le gingembre, la sauce soja, le mirin, la coriandre et le jus des citrons pressés à la main (pour éviter de transmettre l’amertume, c’est la tradition péruvienne). Mélangez bien.

Incorporez le piment, l’oignon rouge et la ciboule émincés. Laissez reposer au frais pendant 15 minutes.

Servez dans un plat ou bol sur un lit de julienne de navet et de concombre.

Versez l’huile de sésame et parsemez de graines de sésame.

Décorez avec l’algue nori ou comme ici, avec le tartare d’algues et des tranches d’avocat en forme d’éventail. Servez bien froid.

nikkei

Parmi les autres plats populaires, on retrouve le tiraditos, le donburi, les makis acevichados ou encore le chirashi.

nikkei

Pour en apprendre encore plus, le livre Cuisine Nikkei, La fusion food du Japon et de l’Amérique du Sud de Luiz Hara vous révèlera tous les secrets de cette cuisine. Et si vous voulez découvrir un autre mélange original, on vous propose la fusion Vietnam-Mexique !