Ce que vous ne savez pas sur Alexandre Astier

Alexandre Astier, un véritable génie ?

Alexandre Astier est quasi vénéré par ses fans. Son œuvre Kaamelott a atteint un statut culte, et le succès du film sorti en juillet 2021 est là pour le prouver. Mais l’artiste n’arrête jamais de se diversifier, et son œuvre est d’une variété impressionnante, allant de la musique à la BD, en passant par la scène. Un génie vous disiez ?

alexandre astier

Kaamelott

Alexandre Astier est révélé aux yeux du public avec la série télé Kaamelott, diffusée sur M6 entre 2005 et 2009. La parodie des Chevaliers de la Table ronde devient une référence du genre, et propulse le réalisateur sur le devant de la scène. Il est également scénariste, acteur, monteur et même compositeur, ce qui le rend presque omnipotent dans cette série.

Certaines répliques tirées de la série sont devenues de véritables cris de ralliement, comme “c’est pas faux” ou encore “on en a gros”.

alexandre astier

Très attaché à la famille, Astier fait participer certains de ses membres dans Kaamelott : son père, sa mère, son frère et même ses enfants ! Le génie serait donc héréditaire ?

alexandre astier

La série est dérivée sous plusieurs formes, avec une BD commencée en 2006 scénarisée par le réalisateur, et le premier volet d’une trilogie de film en 2021 qui cartonne au box office. Mais l’histoire d’Alexandre Astier avec le cinéma commence bien avant…

alexandre astier

Cinéma

Véritable cinéphile, il est très inspiré par des grands classiques de la comédie, comme La Grande Vadrouille. Le cinéma américain, notamment des années 70, l’a également beaucoup marqué. Bertrand Blier est aussi pour lui une véritable référence d’écriture, son film Buffet Froid en est le parfait exemple. Astier est en effet très attaché au scénario, base essentielle selon lui d’un film, comique ou non.

alexandre astier

Son premier passage au cinéma arrive dès 2006, dans Comme t’y es belle ! de Lisa Azuelos. Il obtient ensuite des rôles dans différentes productions, comme Astérix aux Jeux olympiques en 2008, Home Sweet Home la même année ou encore LOL en 2009.

alexandre astier

Astier réalise son premier long métrage en 2012, David et Madame Hansen, où il partage l’affiche avec Isabelle Adjani. Il prend part à l’intégralité de la production, allant de l’écriture au montage. Cette première expérience de réalisation sur grand écran ne rencontre pas le succès escompté, avec des critiques moyennes et moins de 100 000 entrées au compteur.

alexandre astier

Mais Astier ne s’arrête pas là, et réalise en duo avec Louis Clichy deux films d’animation d’une franchise mythique : Astérix : Le Domaine des dieux en 2014 et Astérix : Le Secret de la potion magique en 2018. Ils récoltent tous deux un grand succès populaire, avec respectivement 3 et 4 millions d’entrées en France. Le deuxième obtient même l’approbation de la critique et le César du meilleur film d’animation en 2019.

alexandre astier

Scène

Les premiers pas d’Alexandre Astier dans le monde du spectacle se font au théâtre, avec Poule Fiction en 1997 et Le Jour du froment en 2002. Ces deux productions en tant qu’auteur et acteur le révèlent au public lyonnais.

alexandre astier

Après le succès de Kaamelott, il remonte sur scène en 2012 avec Que ma joie demeure !. Ce seul en scène, plein de petites touches d’humour, retrace la vie du compositeur Jean-Sébastien Bach. Le spectacle est immortalisé lors d’une version filmée, dont les DVD et Blu-ray se sont vendus à plus de 50 000 exemplaires.

alexandre astier

Il continue son aventure sur scène avec L’Exoconférence en 2014, où Astier mélange humour et espace. Il est d’ailleurs aidé par des astrophysiciens pour le valider scientifiquement. Le succès est au rendez-vous, et le spectacle est lui aussi capturé avant un final en apothéose le 11 juin 2016 à l’AccorHotels Arena de Bercy. La tête dans les étoiles on vous dit !

alexandre astier

Musique

Après une formation musicale classique, Alexandre Astier suit des cours à l’American School of Modern Music de Paris. Il joue de la contrebasse, de la basse électrique, de la batterie, du clavier, ainsi que d’autres instruments plus ponctuellement.

alexandre astier

C’est ainsi qu’il devient compositeur de la plupart de ses productions audio-visuelles. De Kaamelott à L’Exoconférence, en passant par David et Madame Hansen, il compose et interprète même parfois des dizaines et des dizaines de musiques. Le légendaire John Williams serait une de ses plus grandes inspirations. Astier va même jusqu’à dire que le son est au moins aussi important que l’image dans un film !

alexandre astier

Scénariste, réalisateur, acteur, compositeur, musicien, monteur et vulgarisateur scientifique : serait-il donc vraiment un génie ?

Et d’autres choses encore…

Mais ça n’était pas suffisant pour Alexandre le Grand. Il intervient également dans des publicités, comme celle pour le jeu vidéo World of Warcraft en 2008, et deux autres pour Apple en 2012.

alexandre astier

Il réalise et participe à de nombreux courts-métrages. Parmi eux, il intervient à plusieurs reprises dans les sketchs du Golden Show de Monsieur Poulpe et Davy Mourier.

alexandre astier

Mais Astier n’est pas le seul talentueux de sa famille…

Une histoire de famille

Son père, Lionnel Astier, est auteur, acteur et metteur en scène. Il est aujourd’hui principalement connu pour son rôle de Léodagan dans Kaamelott, mais il a participé à de nombreux autres projets. Il a joué dans une soixantaine de pièces de théâtre au cours de sa longue carrière, ainsi que dans de nombreux films et téléfilms.

alexandre astier

Joëlle Sévilla, sa mère, est productrice et actrice. Elle joue également dans Kaamelott, dans le rôle de Dame Séli, la femme de Léodagan. Elle s’illustre elle aussi dans différentes pièces de théâtre et films, et dirige une école d’acteur.

alexandre astier

Son demi-frère, Simon Astier, est lui aussi acteur, réalisateur et scénariste. Il est entre autres connu pour avoir réalisé la série Hero Corp entre 2008 et 2017, mais aussi pour ses rôles dans Kaamelott et Le visiteur du futur. De 10 ans le cadet de son frère, il est d’autant plus intégré dans la culture internet.

alexandre astier

Alexandre Astier fait aussi participer ses enfants, au nombre de sept, dans ses productions, et particulièrement dans Kaamelott. Éternel enfant, le réalisateur leur consacre l’essentiel de son temps libre.

Tout le monde serait donc génial dans cette famille ?!

alexandre astier

Mégalo ?

Après tout, Astier ne serait-il rien d’autre qu’un énième mégalo, égocentrique et voulant tout contrôler ? On peut se poser la question, mais d’un revers de main, écartant cette controverse, il est avant tout un véritable artiste. Même si il sait faire beaucoup de choses, il n’hésite pas à s’entourer des meilleurs pour l’aider. Et tant que le résultat est là, on en redemande !

alexandre astier

Si vous n’avez toujours pas vu Kaamelott : Premier Volet, c’est le moment d’en profiter ! Sinon, on vous propose un autre article sur le réalisateur Spike Lee.