VIRal/VITal ENERGY, l’art au cœur des villes

3 créateurs et une installation artistique immersive : ViRal/ViTal ENERGY.

ViRal/ViTal ENERGY 2020 Installation multimédia par Leonel Moura, Miguel Chevalier et Jacopo Baboni Schilingi

Nous vivons une crise sanitaire sans précédent. Le confinement que nous avons connu a restreint notre liberté de nous protéger, mais pas notre créativité. Les micro-organismes invisibles à l’œil nu, dont nous avons des images par microscope, nourrit l’imagination des artistes, notamment Leonel Moura, Miguel Chevalier et Jacopo Baboni Schilingi, qui ont imaginé l’installation artistique ViRal/ViTal ENERGY 2020, un hymne à la vie, destiné à être présenté dans l’espace urbain de grandes villes du monde.

Les trois créateurs, respectivement portugais, français et italien, partagent le même processus créatif, utilisant les nouvelles technologies comme médium artistique. Ils ont tissé au fil des années une amitié profonde et un respect mutuel pour leur travail entre art et science. ViRal/ViTal ENERGY 2020 mêle leurs univers artistiques et leurs recherches dans une fusion entre l’image et la musique.

ViRal/ViTal ENERGY 2020se compose d’une sculpture gonflable de 15 mètres de haut imaginée par l’artiste Leonel Moura, poséeau centre d’un grand miroir d’eau. Cette sculpture à la forme rayonnante, a été créée par un algorithme qui génère aléatoirement une infinité de formes 3D en ajoutant des pointes et des évidements à une sphère. Cette sculpture gonflée d’air est un symbole du souffle et de la respiration qui permet la vie.

À LIRE :   Prends la route avec les photographies de Danny Lyon

La sculpture est accompagnée d’une œuvre musicale inédite imaginée par le compositeur Jacopo Baboni Schilingi. La musique est générée en permanence et en temps réel par un algorithme qui traduit les souffles du compositeur en harmonie et en structures musicales grâce à un appareil conçu pour mesurer sa respiration. Durée de ses respirations, la fréquence respiratoire, l’expansion et la compression de la cage thoracique… les données transmises créent une symbiose entre la technologie et le processus le plus fondamental et le plus intime de la vie d’un être humain : la respiration.

A la nuit tombée, la sculpture devient la surface de projection d’une œuvre de réalité virtuelle générative inédite imaginée par Miguel Chevalier, liée Covid-19 et aux autres virus. L’artiste constitue peu à peu une base de données d’images en 2D et 3D, de la diversité morphologique des cellules, virus et bactérie.

Les micro-organismes apparaissent aléatoirement, se développent, répliquent, simulant le modèle de développement naturel, avant de disparaître, puis de réapparaitre sous de nouvelles formes et combinaisons de couleurs. Cette vie artificielle infinitésimale agrandit à une échelle hors norme nous plonge face à un monde imprévus aux énergies hypnotiques.

A découvrir prochainement.