Anetha, à pleine vitesse !

Anetha sera sur la scène du Pulse Festival samedi soir aux côtés de Randomer pour un b2b très attendu.

Arrivée sur le circuit en 2013, Anetha, de son vrai nom Anna Moreau, est devenue en quelques années à peine l’une des artistes les plus en vue de la scène techno française. Du Berghain au DGTL, en passant par Dour et la Concrete, elle a déjà accroché à son tableau de chasse quelques une des scènes les plus prestigieuses d’Europe, de quoi faire pâlir d’envie bon nombre de DJs. Oscillant entre vagues acid, mélodies mélancoliques et kicks acerbes, sa musique est une alchimie parfaite qui fait danser les foules. Son titre Acid Train en est le parfait exemple et fut même cité par Mixmag comme l’un des 20 meilleures tracks techno de la décennie, excusez du peu.

A même pas 30 ans, on pourrait se dire qu’Anetha a fait le tour de la question. Mais ça serait bien mal la connaître. Après trois EPs plébiscités et une Boiler Room à Amsterdam (classée comme l’une des meilleures de la plateforme), la native de Bordeaux compte bien sceller définitivement son empreinte sur la techno underground en lançant cette année son propre label Mama Told Ya. La première sortie, sur laquelle on retrouve ABSL et Sugar, vient tout juste de sortir et laisse d’ores et déjà présager de très bonnes choses.

 

À LIRE :   Ricardo Villalobos, une annulation et deux remixes

Au Pulse Festival, Anetha sera accompagnée du britannique Randomer pour un back-to-back incisif. A Utrecht en mai dernier, le duo avait littéralement retourné la scène du Soenda Festival enchaînant les bangers au cours d’un set à 100 à l’heure. Ils renouvelleront à n’en pas douter l’expérience samedi prochain sous le Grand Dôme, pour ce qui s’annonce d’ores et déjà comme l’une des attractions du week-end.

Originalement promise à une carrière d’architecte, on ne peut que remercier le destin d’avoir dévier la route d’Anetha vers la techno et espérer qu’elle continue pendant longtemps encore à nous procurer ces émotions musicales.

Ulysse Ferreira